Bukavu : 16 jours d’activisme contre les VSBG, AFEM milite pour l’accès à la justice de les victimes

Rédaction Centrale
2 Min Read

Les commentaires des violences sexuelles et celle basées sur le genre en province du Sud-Kivu, à l’Est de la République Démocratique du Congo, doivent subir la rigueur de la loi, précise madame Julienne Baseke, coordinatrice de l’association des femmes de Média (AFEM), à l’issue d’un café de presse tenu le mercredi 1 décembre 202, en la salle de conférence de l’INPP, située à labotte, en commune d’ibanda dans la ville de Bukavu.

C’est en marge de seize jours d’activisme contre les violences basées sur le genre (VSBG). Les participants à ces assises ont discuté autour du thème ; « l’accès à la justice des victimes de violences sexuelles et basées sur le genre ».

A en croire, Madame Julienne Baseke, coordonnatrice d’AFEM, il y a nécessité que la RD Congo se dote d’une loi cadre de la lutte contre les violences sexuelles et celles basées sur le genre.

« AFEM veut sensibiliser la communauté sur les conséquences de non accès des survivants des VSBG et mobiliser les professionnels des médias pour la production et la diffusion des contenus accés sur la lutte contre les différentes formes de ces violences », a précisé Julienne Baseke.

Ont pris part à cette activité, des journalistes, défenseurs des droits humains, des jeunes leaders de la société civile et mouvement citoyen.

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !