Sud-Kivu : « trop c’est trop, non au PPP entre Cefuma et Shekinah », SQAV à l’abattoir d’Elakat

Rédaction Centrale
2 Min Read

« Ça fait déjà trois ans que ces gens sont ici, notre affaire c’est l’annulation de la lettre qui reconduit les contrats de Shekinah et Cefuma », c’est sous ce ton que les activités ont été paralysées ce lundi 31 janvier 2022, à l’abattoir public ELAKAT, en Commune d’Ibanda, dans la ville de Bukavu au Sud-Kivu.

Les agents de service de la quarantaine animale et végétale commis à la frontière Ruzizi 2, à l’abattoir public d’ELAKAT, aux ports de Bukavu et au marché Beach Muhanzi, ont barricadé l’entrée de l’abattoir tôt la matinée de ce lundi.

Ces agents disent non au Partenariat Public et Privé lié entre les sociétés Cefuma et Shekinah Chanel. En scandant des chants ces manifestants brandissaient des calicots sur lesquels on pouvait lire; « Oui aux associations qui promettent réaliser conformément aux provisions budgétaires 2022 ».

Pour sa part, Monsieur Pontien Balagizi, responsable de l’abattoir Elakat et l’un des manifestants,

« Ces contrats continuent à appauvrir la province, ce contrat continuent à nous chosifier nous les agents de l’État, maintenant là nous disons non, non, trop c’est trop, nous demandons à l’autorité d’annuler cette lettre, car nous sommes aussi capables de réaliser ces assignations, qu’on nous donne ces assignations, nous allons les percevoir et verser l’argent dans la caisse de l’état », a déclaré Monsieur Pontien Balagizi.

Notons que les véhicules transportant les vaches, chèvres, poules,… Ont été interdit de décharger malgré les négociations faites entre les services douaniers et les propriétaires des marchandises en provenance des pays de l’Est. Ce qui constitue une perte pour l’économie de la province car, les camions ont été obligés de retourner vers le Rwanda.

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !