Bukavu : Le prélevement de l’IPM est légal et concerne tous les citoyens (Gaston Lubaka)

Rédaction Centrale
3 Min Read

La perception de l’Impôt Personnel Minimum (IPM)est légale et est reconnue dans la nommenclature des impôts, taxes et redevances pour les provinces et les autres ETD de la République Démocratique du Congo. Elle est repris depuis 2013 par une ordonance loi y relative au pays.

Ces propos sont de Gaston Lubaka, raporteur du bureau urbain de la Société Civile ce lundi 05 septembre 2022 au cours d’une interview accordée à la rédaction de juardc.info, quelques jours après la signature d’un communiqué conjoint entre tous les bourgmestres de la ville de Bukavu.

Notre source indique que cet impôt était déjà payé au niveau des territoires de la proince du Sud-Kivu comme les territoires de Mwenga et Kabare mais pas encore payé au niveau du centre ville.

Gaston Lubaka rensigne que cet impôt est important car la population doit participer aux charges publiques et aidera à diversifier l’économie de la RDC qui repose plus sur le secteur minier.

Le rapporteur urbain de la société civile note cependant plusieurs irrégularités dans ce communiqué dont entre autres la non fixation du montant à payer par les assujettis, le caractère obligatoire pour tous les citoyens de la ville de Bukavu pourtant les étudiants, élèves, les femmes légalements mariées et toutes les personnes de moins de 18 ans ne sont pas concernés par le prélevement de cet impôt.

Il invite alors les signataires de ce communiquéles à tout faire pour éclaircir la lenterne de la population sur ces points qui risquent de créer de confusion lors de la perception de cet impôt pourtant légal.

Il demande cependant aux 3 bourgmestres à commencer par la phase de sensibilisation de la population pour que cette dernière puisse être informée sur l’importance de cet impôt et le payer sans beaucoup d’entraves à cette idélogie de maximiser les recettes de l’Etat.

Disons cependant que l’Impôt Personnel Minimum IPM doit être payé en fonction de la viabilité économique de chaque entité. Cet impôt est prelevé sur chaque citoyen adulte dans les communes de la ville de Bukavu.

Malgré la date fixée au 25 septembre, il y a toujours pas des bureaux de perception implatés. le communiqué indiqué que seul les chefs des avenues et chefs des quartiers seront à charge de la perception dans leurs entités respectives.

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !