Nord-Kivu : 8ème commémoration des massacres de Beni « c’est maintenant le temps de préparer tous les nécessaires pouvant permettre aux victimes d’être rétablie dans leurs droits. » CPDH

Rédaction Centrale
1 Min Read

En préparation  de la commémoration du huitième anniversaire de massacres des civils à  Beni, au Nord-Kivu , le Centre pour la Promotion des Droits Humains (CPDH), estime que tous ces crimes réclament justice. CPDH pense que c’est maintenant le temps de commencer à préparer tous les nécessaires pouvant permettre aux victimes d’être rétablie un jour dans leur droits.

« Il s’agit ici d’un travail technique qui doit déboucher sur la constitution des preuves étant la béquille sur laquelle marche le Droit. » explique-t-il.

Le CPDH rappelle que ce travail doit bénéficier du concours de tout le monde, c’est-à-dire du Gouvernement de la République, acteurs de la Société Civile, les Organisations de Droits Humains et même les partenaires internationaux agissant dans le domaine de la promotion et la défense des droits humains.

Le CPDH reste disposé à jouer un rôle dans la constitution des éléments des preuves de massacres en recherchant et en accompagnant les victimes.

« Ainsi, nos portes restent ouvertes pour quiconque ayant une preuve (Témoignages, Documents, vidéos interview, etc.) relatives aux massacres. » laisse t’il entendre.

Share This Article
Leave a comment