Sud-kivu : des journalistes et agents de sécurité s’engagent à promouvoir la liberté d’expression

Rédaction Centrale
2 Min Read

Des journalistes de la ville de Bukavu, des autorités locales et sécuritaires s’engagent à travailler en étroite collaboration pour la promotion de la démocratie et la liberté d’expression.

Engagement pris au cours d’un forum communautaire portant sur la sécurité et la protection des journalistes en période électorale et démocratique au Sud Kivu, organisée par l’organisation Journalistes pour la Promotion de la Démocratie et des Droits Humains (JPDDH).

L’activité s’est tenue ce vendredi 21 octobre 2022 dans la salle de formation de l’Institut Facultaire des Sciences de la Communication et de l’information (IFSCI-BUKAVU).

Au cours de ces échanges, les journalistes ont soulevé les contraintes auxquelles ils font face dans l’exercice de leur métier par rapport à leur collaboration avec les autorités militaires et sécuritaires.

« Notre métier connaît plusieurs défis, car certaines autorités militaires ne nous donnent pas accès aux informations. Mais nous avons pris l’engagement de militer pour une franche collaboration avec les militaires », a indiqué Joyce Kalumuna, journaliste à Jambo FM et participante à ces assises.

Pour le Colonel Lwesso Waubyula Bonaventure, commandant du camp militaire Saïo, cette activité est d’une importance capitales pour les militaires dans le processus de la promotion de la liberté d’expression.

Il rassure que les plaidoyers des journalistes vont parvenir à sa hiérarchie.

Pour rappel, ce forum a été organisé par JPPDH en partenariat avec NED dans le but d’amener les autorités militaires et locales à sécuriser les journalistes pendant les élections au Sud Kivu.

Share This Article
Leave a comment