Sud-Kivu : 58,5% de ménages sont dans une situation d’insécurité alimentaire (Innocent Kadekere)

Rédaction Centrale
3 Min Read

Tous les indicateurs sont au rouge. Les résultats révèlent que 58,5% de ménages au Sud-Kivu sont dans une situation d’insécurité alimentaire alors que l’année 2021, la province était à 54,5%.

Cette révélation a été faite ce mercredi 13 décembre 2022 par Innocent Kadekere, directeur de l’institut National de Statistique (INS), lors d’un atelier de deux jours sur la publication des résultats d’enquêtes EFSA 2022.

Pour lui, il y a eu une dégradation de la situation alimentaire en province.

« C’est une séance de restitution de résultats de l’enquête EFSA, une enquête sur la sécurité alimentaire en province menée au mois de juillet 2022 et était couplée par les indicateurs nutritionnels.Si on prend l’exemple du territoire d’Idjwi, a un taux le plus élevé soit 81% de ménages sont dans une situation d’insécurité alimentaire, alors qu’en 2021, il n’était pas dans cette situation.Ce n’est pas seulement la situation alimentaire, vous avez vu les indicateurs nutritionnels, la malnutrition aiguë globale, qui s’élève à 13,9% d’enfants de 6mois à 59mois qui souffrent de malnutrition aiguë globale alors que le seuil est de 5%. En ce qui concerne la malnutrition aiguë sévère, c’est 9pourcents d’enfants de 6 à 59mois qui souffrent alors que le seuil est de 2%. »explique-t-il.

Il fait également savoir que ces indicateurs interpellent non seulement les autorités provinciales, mais aussi les partenaires qui œuvrent dans les domaines de la sécurité alimentaire et agricole pour sauver les vies humaines en danger.

Une note de plaidoyer sera mis en place à l’issue de travaux en carrefour pour cette première journée et dans laquelle sera trouver les actions qui seront mises en œuvre pour soulager les ménages,…

Disons que cet atelier de deux jours, qui a été lancé par le Ministre provincial de l’Agriculture, Pêche, Élevage  et Développement Rural Robert Byacanda se clôture ce jeudi 14 décembre 2022 et réuni les membres de l’exécutif provincial, les clusters sécurités alimentaires et les autres acteurs au changement.

Cette enquête a été appuyée par le Programme Alimentaire Mondial (PAM), et mise en œuvre par le Ministère provincial de l’agriculture en collaboration avec l’institut National de Statistiques, direction provinciale du Sud-Kivu.

Lire aussi: Sud-Kivu : au moins 5 détenus décédés en une semaine dans la prison de Kamituga

Share This Article
Leave a comment