Violences domestiques à Kabare: une tribune d’expression populaire tenue à Bushumba par la Fondation « Pélagie »

Rédaction Centrale
5 Min Read

Dans le cadre de son programme « Voix et Leadership des Femmes », financé par les Affaires Mondiale Canada et mise en œuvre par le Centre Carter en partenariat avec le consortium AFEM, KJN , SOS IJM,la Fondation Pélagie Muhigirwa (FPM), a tenu une tribune d’expression populaire ce mardi 27 décembre 2022, à Bushumba, en territoire de Kabare, au Sud-Kivu.

 Avec des artistes comédiens comme Bwana Kaka et Kakebe, ces derniers ont essayé de sensibiliser les habitants de Bushumba sur les droits de femmes surtout à l’éducation et à l’égalité.

Cette tribune portait sur le thème « Les violences domestiques comme conséquence du droit économique, culturelle et sociale.« et avait selon les organisateurs multiple objectifs comme celui d’amener les autorités à dialoguer avec les participants en identifiant leurs faiblesses vis-à-vis des problèmes de violences domestiques dans la communauté.

« Amener les participants et autorités à définir ensemble des stratégies et recommandations afin d’améliorer la situation des femmes et évaluer l’apport du projet VLJ à Kabare par rapport à la lutte contre les violences domestiques au sein de la communauté. » explique Sifa Bijou, chargé de Programmes chez FPM et point focal du projet VLJ.

Sifa Bijou fait également savoir que des sensibilisations vont continuer pour avoir un grand impact à la fin du projet.

 » Par rapport au thème que nous avons passé aujourd’hui, les autorités locales se sont exprimées et ont montré que l’activité a eu un impact mais il faudrait encore continuer avec des sensibilisations parce qu’on a pas encore touché beaucoup de gens par rapport à cette thématique. Nous poursuivrons les activités, aujourd’hui nous avons fait une tribune d’expression populaire ici à Bushumba et on continue avec des sensibilisations dans des ménages et familles sur la violences domestiques tout en espérant qu’à la fin du projet, on aura un impact général qui va toucher tous les ménages. Nous sommes à Kabare, le projet Voix et Leadership des Femmes se déroulent à Kabare et Idjwi. À Kabare, la VLF travaille dans beaucoup de villages de Bushumba, comme point focal Bugushu. » laisse-t-elle entendre.

Pour sa part, le Chef de Groupement de Bushumba, Benjamin Cimusa Murhesa, c’est depuis 2020 que la fondation Pélagie Muhigirwa accompagne son entité dans la lutte contre les violences domestiques et l’insécurité.

« On a commencé avec la fondation Pélagie Muhigirwa dans le secteur sécuritaire depuis 2020, elle nous a donné d’abord un devoir d’identifier nos villages, puis constituer un petit comité qui peut prendre des alertes au niveau du village et les remonter au niveau du groupement pour qu’on étudie ces cas et comment on peut les diminuer et surtout les violences domestiques faites aux femmes et aux filles. »dit-il d’emblée.

En ce qui concerne l’impact de ce projet sur terrain, le chef de groupement fait savoir que ce projet à aider à la diminution des violences domestiques.

« Les chefs des villages étaient également formés et sensibilisés sur comment éradiquer les violences domestiques. Sur le plan sécuritaire, à travers ce projet, les cas d’insécurités ont diminué. Les défis ne peuvent pas manqués, le groupement de Bushumba a 10 villages dont 6 villages officiellement reconnus et 4 omis qui sont encore de reconnaissance. Son étendue est de 97km2, la fondation Pélagie doit multiplier ses efforts car couvrir tout ce groupement n’est pas facile mais je crois que la fondation peut prendre les approches d’identifier encore les villages,…« pense-t-il.

Il appelle la population à continuer de s’approprier le projet car la fondation Pélagie Muhigirwa est venue pour leur bien-être.

Disons que durant cette activité, des échanges, discussions et des questions ont été posées pour permettre d’aboutir aux réponses afin de formuler des engagements.

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !