Agression de la RDC par le M23 : Reveillons-nous avant qu’il ne soit trop tard (Société Civile Sud-Kivu)

Rédaction Centrale
4 Min Read
les membres du Bureau de Coordination de la Société Civile

« Tout Congolais a le droit et devoir sacré de défendre le pays et son intégrité territoriale face à une ménace ou agression extérieure selon l’article 63 de la constitution. », cette affirmation est de la Société Civile du Sud-Kivu via son président Adrien Zawadi.

Dans un point de presse tenu ce lundi 30 janvier 2023, à Bukavu, le Bureau de Coordination de la Société Civile a évoqué la situation sécuritaire dans laquelle l’Est du pays et plus particulièrement le Nord-Kivu, Ituri et Sud-Kivu se trouve.

Il appelle à la prise de conscience individuelle et collective pour barrer la route à la balcanisation du pays.

 » Tous les signaux prouvent qu’il y a une intention du Rwanda et de l’Ouganda (tous pays membres influent de l’EAC) à balkaniser notre pays contre contre la volonté de la population. Forts de l’article montré ci-haut, forts de nos héros nationaux (P.E Lumuba, L. Désiré Kabila) et de leurs testaments idéologiques, forts des assassinats des nos évêques (Messeigneurs Christophe MUZIHIRWA, E. KATALIKO) et de leurs testaments, forts du sang versé de nos compatriotes massacrés depuis 1996 et rescement à Kishishe, de nos militaires tombés sur le champ de bataille contre les agresseurs les Rwanda et l’Ouganda; la population du Sud-Kivu suit minutieusement les péripéties macabres de l’évolution de la guerre meurtrière que le Rwanda et l’Ouganda ont délibérément imposé à notre pays dans l’optique de le balkaniser fort malheureusement avec l’hypocrisie de la communauté internationale dans son ensemble de la distraction totale de gouvernement congolais qui frise une complicité tacite« , explique Adrien Zawadi.

La Société Civile du Sud-Kivu note avec totale déception, l’ambiguïté avec laquelle les Forces de l’EAC agissent depuis leur déploiement en RDC et ce malgré les engagements fermes prisent par le mini-sommet des Chefs d’États de Luanda, cette ambiguïté est une trahison de des pays de l’EAC contre les congolais car depuis l’arrivée de cette force les terroristes du M23 occupent d’avantage plus des villages qu’ils en occupaient avant cette force.

Cette structure citoyenne indique que les congolais ne sont pas des sous hommes, ni de mouches qu’on doit indéfiniment tués sans que personne ne s’en préoccupe.

Ainsi, elle lance un appel à la population Sud-Kivutienne afin de prendre part à une marche pacifique ce mercredi 1er février 2023 à partir de 09h30′ avec comme point de chute, la place du 24.

Cette marche suivra les itinéraires comme suivants : axe Kadutu aura le point de départ rond point Kadutu, Lycée Wima jusqu’à la place du 24.

Axe Essence et Panzi, point de départ Major vangu, route d’uvira jusqu’à la place du 24. Axe Bagira, kalengera et brasserie suivra la Bralima, hôpital général jusqu’à la place du 24.
Axe Ibanda et muhungu, point de départ place Muzihirwa, mairie, feu-rouge jusqu’à la place du 24.

Share This Article
Leave a comment