Nord-Kivu: occupation de la cité de Kitshanga par les M23, les FARDC expliquent son repli tactique

Rédaction Centrale
2 Min Read

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) viennent d’éclairer l’opinion sur son repli tactique de Jeudi 26 janvier 2023 dans la cité de Kitshanga, en territoire de Masisi, au Nord-Kivu.

C’est à travers son porte-parole ce vendredi 27 janvier 2023.

Le Colonel Njiko Kaiko Guillaume a démontré que l’armée rwandaise via les M23 commençait à tirer aveuglément des tirs de mortier dans la cité de Kitshanga, causant ainsi plusieurs morts dans le rang des populations. Ce qui explique pourquoi l’armée a décidé de se retirer pour préserver la vie des civils, puis d’attirer ces rebelles du M23 soutenus par leur supplétif Rwanda dans la profondeur.

«Cela fait trois jours que l’armée Rwandaise cherche à nous imposer une mauvaise manœuvre en pleine cité de Kitshanga, en procédant par des tirs aveugles de mortier, causant ainsi plusieurs morts parmi les populations civiles. Pour ce faire, les Forces armées de la république démocratique du Congo viennent de se replier stratégiquement afin d’attirer ces génocidaires en profondeur et éviter ainsi le pire à nos populations,», révèle-t-il.

Il sied de rappeler qu’à la suite de cette occupation de la cité de Kitshanga par les rebelles M23, un déplacement massif des populations s’enregistre dans cette cité vers les milieux plus ou moins en sécurité.

Share This Article
Leave a comment