Nord-Kivu/Rutshuru : Une organisation alerte sur la spoliation du stade Afia de Kibirizi

Rédaction Centrale
2 Min Read

L’Association sans But Lucratif, Programme pour le Développement Durable, Environnement sain et les Droits de l’Homme « PRODDEDHO » Asbl alerte sur la spoliation du stade Monseigneur Ngabu communément appelé stade Afia, situé dans la localité de Kibirizi, en chefferie de Bwito, à Rutshuru, au Nord-Kivu.

Selon Blaise Kalisha coordonnateur de cette organisation, cette spoliation, est perpétrée par le chef de groupement de Mutanda en connivence avec le service de cadastre dans cette région.

«Pendant que nous subissons l’agression rwandaise par les terroristes du M23 et des massacres à Kishishe, une autre guerre foncière vient de naitre à kibirizi. Il s’agit de la spoliation du terrain stade afia par le chef de groupement Muhindo Mungera Patrick en complicité avec Kambale Safari chef de la brigade cadastrale. Ceux-ci vendent la concession de cet espace aux tiers», regrette-t-il.

Celui-ci sollicite maintenant l’implication des autorités supérieures pour préserver un climat d’attente entre les jeunes de la place.

«À Bwito, nous n’avons pas assez d’espace d’encadrement des jeunes. Sur ce, nous sollicitons l’implication du gouverneur militaire et de l’administrateur du territoire de Rutshuru à l’intérim pour mettre fin à cette bêtise que veulent faire le chef de groupement et le géomètre du cadastre.».

Dans son alerte, cette structure juvénile dit attendre la réponse des autorités dans 48heures, dans le cas contraire, la jeunesse se prendra en charge indique-t-elle.

Contacté à ce sujet, Monsieur  Muhindo Mungera Patrick, chef de groupement de Mutanda rejette en bloc toutes ses accusations et renseigne que cet espace est exploité pour l’intérêt public.

_«Nous apprenons comme vous dans des réseaux sociaux que nous vendons des terres, mais ceux qui le disent ne sont pas informés. Ce qui est vrai, est que nous avons déplacé le marché de Kalonge. Le marché quitte le croquis de la concession de la communauté de la 8ème CEPAC pour être dans un espace public de l’État »

Share This Article
Leave a comment