Nord-Kivu : le gouvernement congolais doit fournir d’efforts pour déloger les inciviques afin de récupérer les millions de dollars qui se perdent à la douane de Bunagana (Jeph Mahano)

Rédaction Centrale
3 Min Read

Depuis le 13 juin 2022, c’est maintenant plus de 235 jours que la cité frontalière de Bunagana est sous contrôle des terroristes du mouvement du 23 mars.

La douane se trouvant à cette frontière congolo-ougandaise génère mensuellement des millions des dollars américains au trésor public de la RDC qui malheureusement aujourd’hui profite aux terroristes M23 “soutenus par le Rwanda et l’Ouganda” selon les enquêtes des experts des Nations-Unies.

Pour Jeph Mahano, un douanier et fiscaliste de formation, cette occupation de Bunagana par les terroristes constitue non seulement des pertes à la RDC mais aussi entraîne une hausse exorbitante de prix des biens provenant de l’Ouganda.

«Outre le manque gagné observé, on peut aussi constater que l’occupation de Bunagana occasionne une inflation des certains biens en provenance de l’ouganda sur le marché du fait que les opérateurs économiques se retrouvent dans l’obligation de contourner cette douane pour faire parvenir les produits dans les milieux qui ne sont pas encore sous occupation de ces terroristes. Ceci rend trop coûteux le transport et autres frais qui s’y ajoutent; et cela impacte négativement le prix sur le marché», explique Jeph Mahano.

Celui-ci constate avec amertume que toutes les postes frontalières de la la RDC en territoire de Rutshuru permettent aux combattants du mouvement du 23 mars de financer leurs opérations de guerre.

«La douane de Bunagana, le poste frontalier de Kitagoma et Ishasha ne génèrent rien actuellement dans la caisse de l’État, mais plutôt ça profite aux terroristes et toute cette fortune les encourage et avantage à financer leurs opérations tout en s’enrichissant illégalement», ajoute-t-il.

Pour ce faire, cet analyste indépendant demande au gouvernement congolais de fournir tant d’efforts pour chasser ces terroristes afin de récupérer des millions de dollars des congolais qui se perdent.

«Le gouvernement congolais doit fournir beaucoup d’efforts et mettre toutes les batteries en marche pour déloger ces inciviques des espaces conquis afin que la stabilité et la paix reviennent. Dans ce cas les activités reviendront à la normale et il y aura stabilité de prix des biens aux marchés. Ce qui contribuerait au développement des milieux sous occupation rebelle longtemps freiné par ces ennemis de la paix.», conclut-il.

Il sied de préciser que selon un rapport des experts des Nations-Unies, la seule douane de Bunagana fait gagner aux terroristes M23 une recette mensuelle de plus de 27 millions de dollars américains.

Share This Article
Leave a comment