Sud-Kivu : la communauté estudiantine appelée à être vigilante et ne pas partager les messages qui découragent les FARDC sur le front

Rédaction Centrale
3 Min Read
Les FARDC

Les étudiants du Sud Kivu sont appelés à ne pas partager les messages qui découragent les FARDC qui sont sur le front dans le Nord Kivu. L’appel est du porte-parole provincial des étudiants du Sud-Kivu Byamungo Kazimiri Samuel qui l’a fait savoir dans un communiqué rendu public ce lundi 06 février 2023 et dont copie est parvenue à la rédaction de JUARDC.Info.

Dans ce communiqué, Byamungo Kazimiri Samuel rappelle que la guerre imposée au Congo par le Rwanda en manche avec les M23, occasionne beaucoup de morts et freine le développement de la République Démocratique du Congo.

Il regrette cependant que certains camarades et compatriotes, au lieu de soutenir les forces armées congolaises sur le front, ils restent à longueur des journées entrain de partager sur les réseaux sociaux les messages qui découragent la morale des FARDC.

 » Durant cette période d’agression, beaucoup de nos compatriotes partagent dans les réseaux sociaux des messages non vérifiés et non fiables envoyé par le M23 pour décourager la morale de la population et de nos militaires au front » peut-on lire dans ce communiqué.

La coordination provinciale fait savoir que l’unique armée en laquelle on doit faire confiance c’est les FARDC.

« La représentation des étudiants du Kivu REC-SK, informe la communauté estudiantine et la population en général que les FARDC restent l’unique armée que nous avons en RD Congo et dont nous faisons confiance.  De ce fait, les étudiants et les utilisateurs des réseaux sociaux de ne jamais une information (photo, message, vidéo) dont on n’est pas sûr de sa source et qui vise à discréditer les FARDC. Aux étudiants et à la population, de toujours dénoncer tout mouvement des personnes suspectes auprès des services de sécurité du milieu, faire toujours confiance aux autorités du pays qui ne ménagent aucun effort pour le retour de la paix dans notre pays en général et dans la partie Est en particulier  » conclu ce communiqué signé par Byamungo Kazimiri Samuel, coordinateur de la REC-SK.

Il sied de signaler qu’actuellement, aucun message sur les affrontements entre l’armée loyaliste et les terroristes du M23 ne rate les réseaux sociaux et cela est à la base d’une désinformation et découragement de la morale des populations qui pensent que les FARDC ne font rien sur terrain.

Share This Article
Leave a comment