Sud-Kivu : les médias appelés à avoir un bon plan de couverture médiatique en période électorale

Rédaction Centrale
3 Min Read

Les journalistes sont appelés à faire un bon plan de couverture médiatique en période électorale en opérant des changements autant dans les grilles de programme que dans la façon de couvrir l’actualité liée aux élections en faisant des choix éditoriaux innovants. Cette recommandation émane d’un atelier de formation organisée en faveur des journalistes par l’Ecole Technique de Journalisme ETJ en partenariat avec AFEM et qui a eu lieu dans la grande salle de l’ETJ ce lundi 20 Février 2023.

Lors de cet atelier de formation, un accent particulier a été mis sur la sensibilité du genre, et la valorisation de la femme dans la période électorale. Il a été remarqué que dans les élections précédentes, les femmes candidates n’étaient pas très visibles dans les médias par rapport aux hommes.

« Lors des élections passées de 2018, nous avions remarqué une faible motivation des femmes à intervenir aux médias pour parler de leurs candidatures ou projets de société. Voilà une des raisons qui avaient occasionné leur échec. C’est difficile pour les électeurs ou électrices de voter pour des personnes qu’ils ne connaissent pas, c’est pourquoi nous demandons aux journalistes d’être sensibles au genre en donnant aux femmes le temps aussi de s’exprimer dans des émissions de débat pour qu’il y est égalité entre les hommes et les femmes. Les médias doivent avoir la sensibilité du genre et encourager les femmes lors du processus électoral en tenant compte de l’égalité entre homme et femme. Et les journalistes doivent impliquer des sources féminines sur toutes les questions. Ils doivent s’assurer de ne pas placer les femmes interviewées dans une situation stéréotypée dans les reportages…», indique Breuil Munganga facilitatrice du jour.

À l’issue de cette formation, les journalistes se sont   engagés à accompagner les femmes dans ce processus électoral en les intégrant dans les émissions et autres débats sans discrimination.

« Après cette formation, nous nous sommes engagés à inclure l’aspect genre dans nos émissions relatives au processus électoral. Nous allons produire des reportages qui respecte le genre, et intégrer les femmes dans nos débats politiques conformément à la période » déclare Angèle Kalulu, journaliste à Jambo FM.

Notons que cette activité a été organisée par Journalist for Human Rights « JHR » et l’Ecole Technique de Journalisme « ETJ », en partenariat avec l’Association des Femmes des Médias « AFEM » dans le cadre du projet Canada Monde: la voix des femmes et des filles.

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !