Arrivée d’Emmanuel Macron en RDC : les congolais attendent du président français du pragmatisme et non des théories sur l’agression rwandaise

Rédaction Centrale
4 Min Read

Le président français pourrait arriver en République Démocratique du Congo ce vendredi 03 mars 2023 pour une visite officielle. Cette visite intervient au moment où les relations diplomatiques entre la RDC et le Rwanda sont tendues suite à la résurgence du mouvement du 23 soutenu par le régime de Kigali.

Quelques heures avant l’arrivée d’Emmanuel Macron, des manifestations ont été organisées dans quelques villes du pays pour protester contre son arrivée. Les manifestants accusent le regime de paris de soutenir le Rwanda, un pays qui visiblement agresse la RDC mais aussi ils fustigent le silence de l’Union Européenne face à cette agression dont la RDC est victime.

Cependant, le gouvernement congolais par le biais du Ministère de communication et des médias indique que le voyage du président français est une opportunité pour la RDC. A l’en croire, ce sera une opportunité d’échanger avec les investisseurs qui seront dans la délégation du président Macron.

« Pas de place pour l’ambiguïté, le mal est connu il faut le nommer par son nom. L’arrivée d’Emmanuel Macron est une opportunité qui va permettre au président Tshisekedi de lui dire ce que les congolais veulent : un engagement clair pour le retour de la paix avant toute chose », a précisé Patrick Muyaya porte-parole du gouvernement congolais sur son compte Twitter avant d’ajouter

« La visite d’Emmanuel Macron en RDC est stratégique. Il vient avec des hommes d’affaires, y compris Xavier Niel, la deuxième fortune de la France. Au-delà des aspects sécuritaires, nous allons aussi aborder des sujets de développement »

La classe politique en RDC, surtout l’opposition reste sceptique. Elle est néanmoins exigeante.

D’abord la sénatrice Francine Muyumba membre du Front Commun pour le Congo de l’ancien président Joseph Kabila, demande au président français d’être sincère lors de son arrivée à Kinshasa.

« La France arrive en RDC pour ses intérêts en Afrique. La RDC, tout comme les autres Etats Africains n’est pas dupe. Nous avons besoin des alliés qui posent des actions contre la souffrance des congolais sur le plan sécuritaire. Fouler le sol congolais appelle à la sincérité. » a-t-elle twitté.

Une autre réaction farouche est celle de Martin Fayulu Madidi. Au cours d’une conférence de presse tenue jeudi 02 mars à Faden House, à Kinshasa/Gombe, le leader de Lamuka a dit clairement qu’il ne sera en aucun cas manipulé par la visite du président français.

« Je ne suis pas un enfant que l’on peut manipuler. Le président Macron est le président de la France. Son objectif principal c’est défendre les intérêts de la France. Moi, je défends les intérêts du Congo », a dit Martin Fayulu.

Il sied de signaler que la question sécuritaire en RDC sera en effet un des sujets les plus attendus de la visite du président français. Que ce soit Félix Tshisekedi ou le peuple congolais, ce qui est attendu est une condamnation ferme d’une part et d’autre pat un soutien ou une aide militaire.

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !