Insécurité au Nord-Kivu : des députés provinciaux écrivent au président de la République pour exiger la cessation « immédiate » des hostilités

Rédaction Centrale
2 Min Read

Certains députés provinciaux du Nord-Kivu se sont réunis mardi 28 février dernier pour analyser les causes profondes qui endeuillent la nation congolaise, obligeant des milliers de personnes déplacées à vivre dans des conditions humanitaires dégradantes.

Au terme de cette réunion, ces élus provinciaux ont adressé une lettre ouverte au Chef de l’Etat, avec une série de recommandations pouvant aider à trouver une solution au catastrophe humanitaire et social observé dans cette partie du pays.

Au vu de l’accord cadre d’Addis-Abeba, de la feuille de route de Luanda, des communiqués de Nairobi et Bujumbura ; ces élus du peuple recommandent au président de la république la “cessation immédiate des hostilités et le désengagement immédiat des éléments du M23.”

Dans la perspective de trouver une paix durable à la crise qui secoue l’Est de la RDC, ceux-ci exhortent à Felix Tshisekedi de “privilégier la résolution pacifique à cette crise afin d’éviter d’enregistrer d’autres morts qui se comptent déjà par centaines parmi les populations civiles.”

En outre, ces députés en congé suite à l’état de siège au Nord-Kivu ont exigé l’ouverture du couloir humanitaire et des voies routières bloquées dans toutes les zones affectées par les conflits armés. Il s’agit notamment des axes Goma-Rutshuru-Kanyabayonga, Goma-Kitshanga, et Goma-Masisi-Walikale.

Par ailleurs, «Analyser les causes profondes de la présence prolongée des FDLR et des ADF afin de les retourner dans leurs pays d’origine; créer un climat d’apaisement et de sécurisation mutuelle entre les États de la région de grand lac en veillant à l’acte de non-agression; Renforcer la brigade FIB avec un mandat offensif; Prendre les mesures urgentes exceptionnelles favorisant la poursuite du processus électoral en cours afin que les élections se tiennent dans le délai constitutionnel», font également partie des recommandations que ces parlementaires ont adressé au commandant suprême des forces armées de la RDC.

Share This Article
Leave a comment