Norbert B.Katintima sur la table ronde sur la paix au Sud-Kivu : « Je constate un manque d’unité des leaders de cette province et j’en appelle à l’unité ! »

Rédaction Centrale
5 Min Read

Dans le cadre de la clôture de sa tournée en province du Sud-Kivu pour compatir avec la population et sensibiliser sur le processus électoral, l’autorité morale du parti politique Alliance des Nationalistes pour un Congo Émergent (ANCE), Norbert Basengezi Katintitima, invite les leaders du Sud-Kivu à l’unité et l’amour pour le développement de la province.

Une révélation faite au cours d’une conférence de presse tenue ce mercredi 22 Mars 2023, au plateau de la RTNK Bukavu, devant la presse du Sud-Kivu dans sa diversité et où toutes les questions ont été abordés sans tabous ni protocole.

Répondant aux questions de journalistes sur la ténue de la table ronde sur la paix et le développement du Sud-Kivu organisée à l’initiative de la LIPADE depuis ce 21 mars 2023, le gouverneur honoraire du Sud-Kivu, déplore le caractère non inclusif de ce grand rendez-vous et plaide pour l’union de leaders du Sud-Kivu malgré leurs divergences de vues et d’opinions

« Moi j’ai vu que nous ne sommes pas toujours unis, un manque d’unité des leaders de cette province et moi j’en appelle à l’unité. Pour preuve, quand les Katangais ont fait leur table ronde, j’ai vu tout le monde, d’Ensemble comme de l’UDPS, du PPRD comme de l’ UNAFEC (….) Mais aujourd’hui j’ai vu que le président de la société civile avait raison hier en disant que, moins des gens politique se sont déplacés vers cette table ronde, donc après cette table ronde on dira je n’étais pas là, ce qui n’est pas bon, il faut une unité, ça peut agir positivement ou négativement, mais il faut qu’on n’y soit, moi je n’étais pas invité jusqu’à 8heure hier, qu’on m’a amené l’invitation et on ne m’avait pas dit que je dois parler à 0,05 seconde avant et j’ai parlé. personne ne pouvait le savoir. Je devrais positiver les choses en faveur de notre province », a-t-il lâché avec désolation.

Néanmoins, Norbert Basengezi Katintima fustige l’égocentrisme de certains leaders du Sud-Kivu qui pensent être meilleurs en privilégiant leurs intérêts au détriment de la population

« Quand les gens commencent à s’appeler les meilleurs par rapport aux autres, ils ignorent qu’il y a des gens que vous pensez, qu’ils ne sont pas forts, mais quand il se chauffent, ils peuvent être dangereux, donc il faut appeler tout le monde. Peut être aussi, c’est au niveau de communication des organisateurs qui n’ont pas accordés au gens; je parle de mon cas, car en effet j’avais mes programmes, mais je devrais y aller pour montrer une bonne image de la province par rapport à d’autres personnes qui étaient là et qui ne sont pas du Sud-Kivu. Il faut cette unité. Je crois que nous avancerons pas dans nos petits coups-bas et personnalités séparées des autres. On devrait plutôt se compléter, je n’ai pas vu les autorités protestantes, ni catholiques, donc il faut avant la clôture qu’on voit comment parler avec eux, car on ne peut pas prétendre faire la paix quand on sait que dans les églises les membres de groupes armées y entrent aussi », a-t-il poursuivi.

Pour rappel, la table ronde pour la paix et le développement du Sud-Kivu, est organisée sous le haut patronage du président de la République Félix Tshisekedi et regroupe les acteurs de la société civile, politiques, les autorités traditionnelles et religieux ainsi que leurs partenaires.

Ceci dans l’objectif de discuter sur la gouvernance, les infrastructures, la gestion des terres et les ressources naturelles du Sud-Kivu.

A lire : Bukavu : 4 jeunes défenseurs des droits des enfants intègrent l’organisation Eden Foundation

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !