Nord-Kivu : 4 mois sans assistance, les déplacés de Kanyaruchinya dans les rues de Goma pour dénoncer la faim « exacerbée »

Rédaction Centrale
2 Min Read
Réfugiés Congolais, Photo crédit

Plus de deux cents déplacés de guerre ayant fui les affrontements entre les rebelles du M23 et le FARDC à Kibumba, Rugari, Rumangabo ,et qui campent maintenant au camp de Kanyaruchinya , étaient dans les rues de Goma ce lundi 6 mars 2023  pour fustiger la non-assistance des autorités et des organisations humanitaires en vivres et non vivres depuis cela quatre mois.

Un reporter de JUARDC.Info, qui est allé s’imprégner de la situation indique que tout a commencé par une marche pacifique depuis leur camp dans le Nyiragongo pour aller chuter au bureau du gouverneur de province où un mémorandum a été lu et déposé.

D’après les témoignages recueillis sur place, cela fait quatre mois que ces paisibles citoyens n’ont pas été assisté.

« Je suis une femme veuve, mon mari m’avait laissé quand j’étais encore enceinte. J’ai 4 enfants, et je me trouve dans l’incapacité de les nourrir. C’est pour cela, je suis en route en ce jour. », a affirmé Madame Sandrine, une déplacée de Kibumba.

Un autre avec des bâtons en mains, déplore cette situation de privilégier les uns au détriment des autres.

« Pourquoi privilégier certains et d’autres non. Nous sommes tous des déplacés, que les autorités fassent tout pour que nous regagnions le vrai chez nous, car là on sait chercher de la nourriture », indique ce jeune en colère.

Reçu par le représentant du Gouverneur du Nord-Kivu, le Général de Brigade Danny Yagwa, ce dernier a essayé de calmer leurs émotions et rassurer d’une aide incessamment.

 D’autres sources regrettent qu’à leur retour, certains déplacés se sont lancés dans le pillage, et vols dans certaines boutiques de la ville et des articles des vendeurs exerçant leurs commerces le long de la route.

Share This Article
Leave a comment