Transparence au Sud-Kivu : le ministre provincial des affaires foncières appelle les chefs de division au respect de la nomenclature – JUA RDC

Transparence au Sud-Kivu : le ministre provincial des affaires foncières appelle les chefs de division au respect de la nomenclature

Par Elie Munike David

Dans le cadre de s’imprégner de la situation de secteurs des affaires foncières, le ministre de tutelle, Jérémie Basimane, a organisé une réunion avec les chefs de divisions et conservateurs de titres mobiliers sur toutes les questions foncières.

Au cours de cette rencontre, le ministre Jérémie Basimane a dit vouloir donner la ligne de conduite aux agents car il y a certains d’entre eux qui posent les actes qu’il qualifie “deshonorants” sur terrain.

«Aujourd’hui c’était la première réunion dans le secteur des affaires foncières pour m’enquérir de la situation et aussi faire l’état de lieu avec les conservateurs de titres immobiliers des différentes circonscriptions foncières du Sud-Kivu ainsi que les chefs de division de cadastre. On a associé des agents de quatre circonscriptions dont Bukavu 1, 2, Kabare et Walungu afin de parler sur la situation des affaires foncières» dit-il.

Dans cette marge, il a évoqué le défis pour les assujettis. Les constructeurs viennent solliciter les titres mais passent 6 mois et d’autres 1 année sans en avoir bénéficié auprès de service.

«Tout celui qui viendra solliciter les documents si il n’ y a pas contentieux, si la parcelle ne pose aucun problème, le circulaire du Ministre national des affaires foncières prévoit 15 jours et dans la pratique comme ils ont beaucoup négocié, on s’est convenu de ne pas dépasser 3 mois. Cela permettra aussi le service de l’urbanisme de livrer le permis de construire parcequ’il est entrain de se remarquer que le Chef de division délivre les permis de construire là où il n’y a pas les titres fonciers» explique-t-il

Enfin, le ministre des affaires foncières appelle les agents de faire convenablement leur travail car celui qui se retrouvera sur terrain sans ordre de mission signée par son Chef hiérarchique, sera arrêté et sévèrement punis. Et à la population d’exiger toujours l’ordre de mission des agents sur terrain.

Newsletter

Votre email:

error: Contenu protégé !!
JUARDC Souhaitez-vous recevoir des notifications sur les dernières mises à jour ? Non Oui
Ouvrir le chat
Besoin d'une aide ?
Bonjour,
Pouvons-nous vous aider ?
%d blogueurs aiment cette page :