Insécurité dans l’Est de la RDC: lors d’une réunion tenue à Bujumbura, Mbusa Nyamwisi appelle à la revitalisation de l’accord d’Addis-Abeba

Rédaction Centrale
3 Min Read

Les pays signataires de l’accord-cadre d’Addis-Abeba se réunissent depuis Jeudi 04 mai 2023 à Bujumbura capitale du Burundi. Au centre des discussions, la paix, la sécurité et la coopération pour la RDC et la région des Grands Lacs.

Représentant la République Démocratique du Congo à ces assises, le Ministre d’Etat à l’intégration régionale est revenu sur les attaques et les tueries perpétrées par les terroristes du M23 en province du Nord-Kivu. A cet effet, Antipas Mbusa Nyamwisi a appelé à la revitalisation de l’accord-cadre d’Addis-Abeba.

«La RDC demeure attachée à la lettre à l’esprit de l’accord-cadre et soutient toute initiative de sa revitalisation qui appelle à une évaluation sans complaisance, franche et sincère» a-t-il déclaré.

Dans son discours, le ministre congolais a également touché sur les clauses intangibles et opposables à tout ce que contient l’accord-cadre d’Addis-Abeba. Pendant ce temps, il a décrié l’ingérence des états voisins dans les affaires intérieures de la RDC et le soutien aux groupes armés. Pour ce faire, ce membre de l’exécutif congolais a exigé le respect de la souveraineté et l’intégrité territoriale de la part des états voisins.

«Il est important de noter que malgré la recrudescence de la guerre provoquée par le M23, soutenu par le Rwanda, la RDC entend maintenir le contact avec les pays d’origine de ces groupes armés et amplifier la campagne de sensibilisation à leur direction afin de trouver une solution définitive à cette question », a-t-il martelé.

En outre, le nouveau nominé dans le gouvernement Sama Lukonde 2, a proposé au Rwanda, Burundi et l’Ouganda de tendre la main à leurs rebellions qui opèrent dans l’Est de la RDC.

Tenez, l’accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République Démocratique du Congo et la région, dit Accord-cadre d’Addis-Abeba, a été signé le 24 février 2013. Il s’agit d’une initiative de paix visant à mettre fin au conflit le plus meurtrier depuis la Seconde Guerre mondiale et à résoudre les causes profondes de la violence et des guerres à répétition dans l’Est de la RDC.

L’accord est signé par onze pays de la région des Grands Lacs notamment RSA, Angola, Burundi, Ouganda, RCA, RDC, Congo-brazza, Rwanda, Soudan du Sud, Tanzanie et Zambie; rejoints par le Kenya et le Soudan le 31 janvier 2014, ainsi que par quatre institutions internationales et régionales à savoir l’ONU, l’UA, la CIRGL et la SADC.

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !