Rutshuru: la notabilité dénonce les tracasseries perpétrées par les Wazalendo, dont sont victimes les habitants dans le groupement de Binza

Rédaction Centrale
2 Min Read

La population civile du groupement de Binza en territoire de Rutshuru au Nord Kivu subit des tracasseries sans précédent de la part des groupes des résistants patriotes communément appelés Wazalendo actifs dans cette région.

L’alerte a été lancée ce jeudi 15 juin par Aimé Mukanda l’un des notables du territoire de Rutshuru. Selon lui, ces hors la loi font payer à chaque barrière, des taxes illégales allant de 500 à 2000 Fc eux enjeux roulants et 5$ le mois à tout commerçant.

«Tout celui qui se croit avoir une grosse poitrine se fait passer pour un mzalendo. Et comme ils sont armés ils malmenent la population et les font payé des taxes sans quittance. Aujourd’hui le groupement de Binza est contrôlé par les wazalendo coordonnés par Nirere Victoire qui met mal à l’aise la population. Ce coordon est soupçonné de collaborer avec les M23 selon plusieurs sources,» fixe l’opinion ce notable.

Selon ce défenseur des droits humains, ce phénomène est consécutif à l’absence de l’autorité de l’État dans la grande partie de Rutshuru. Ainsi, Aimé Mukanda Mbusa exige l’identification de ce soit disant réservistes des Forces Armées de la République Démocratique du Congo.

«Le gouvernement ne devait pas se limiter seulement à dire que les wazalendo sont des réservistes au côté des FARDC. Il faut les identifier pour qu’ils ne tracassent pas la population» a-t-il exhorté.

En outre, il demande au gouvernement de déployer les militaires dans le groupement de Binza vu que cette zone n’est pas sous contrôle des rebelles terroristes M23.

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !