Sud-Kivu: la violence sexuelle déshumanise et déshonore, le respect envers les femmes reste une valeur ( Solange Lwashiga)

Rédaction Centrale
3 Min Read

Le Caucus des Femmes du Sud-Kivu demande au gouvernement central et à la communauté internationale de lutter pour l’élimination des violences sexuelles en cette période de conflit en République Démocratique du Congo. Ce plaidoyer ressort d’un entretien accordé à Juardc.info en marge de la célébration de la Journée Internationale pour l’élimination de la violence sexuelle en temps de conflit célébrée chaque 19 Juin.

A en croire madame Solange Lwashiga secrétaire exécutive du Caucus des Femmes au Sud Kivu, la violence sexuelle est un acte qui déshonore, c’est un crime contre l’humanité. En République Démocratique du Congo, le camp des femmes a été transformé en champ de bataille puisqu’il ne se passe plus un seul jour sans répertorier un cas de violence sexuelle.

Eu égard à ce qui précède, le Caucus des Femmes recommande au gouvernement central et à la communauté internationale de lutter pour éliminer les violences en temps de conflit. Pour elle, que toutes les responsabilités politiques et individuelles se mettent en exercice pour éradiquer ce fléau surtout dans la partie Est du pays.

Pour y parvenir, Solange Lwashiga propose que tout le monde s’implique afin que les responsables de ces actes soient punis conformément à la loi et que la justice ne craigne aucun auteur de telles actions. 

«Pour le cas de la RDC, c’est vraiment horrible. Pour mettre fin à ces pratiques malsaines, la première chose c’est de taire les armes et pour les taire il faut vraiment éradiquer tous ces groupes armés, les rebelles de tout genre, il faut mettre fin à la guerre. Nous profitons de ce moment pour demander au président Rwandais Paul Kagame de cesser d’appuyer les rebelles se trouvant à l’Est de la RDC pour respecter aussi les droits des femmes. Pour vivre , nous devons nous supporter mutuellement et essayer de voir comment protéger les femmes en temps de conflit pour qu’elles ne soient pas violées» tranche-t-elle.

La campagne des Nations Unies contre la violence Sexuelle en temps de conflit regroupe 24 entités des Nations Unies qui visent à mettre fin à la violence sexuelle durant et après un conflit armé. Initiée en 2007, elle constitue un effort concerté des Nations Unies pour améliorer la coordination et la responsabilisation, renforcer la programmation et la sensibilisation, puis appuyer les efforts nationaux de prévention et d’intervention efficace pour répondre aux besoins des victimes.

Share This Article
Leave a comment