Sénégal : Macky Sall jette l’éponge pour un nouveau mandat présidentiel

Rédaction Centrale
2 Min Read

Après une période de spéculations, le président Macky Sall a dissipé le suspense en annonçant qu’il ne briguera pas un troisième mandat lors de l’élection présidentielle de 2024 au Sénégal.

Bien que la constitution lui permet de se présenter à nouveau, Macky Sall a invoqué son “code d’honneur” pour justifier sa décision. Cette annonce représente un tournant significatif dans une carrière politique déjà exceptionnelle pour le chef d’État sénégalais, qui a été à la tête du pays pendant plus de onze ans.

Durant ses mandats, Sall a fait l’objet de critiques pour avoir apparemment écarté ses adversaires politiques du champ de la présidentielle. Parmi les plus réputés figurent Khalifa Sall, l’ancien maire de Dakar et Karim Wade, que certains accusent d’avoir été mis derrière les barreaux par Sall pour les exclure de la course en 2019. 

Cependant, ces accusations ont toujours été réfutées par la majorité présidentielle. Récemment, une accusation similaire a été portée contre le président suite à la condamnation de son principal rival politique, Ousmane Sonko. Condamné à deux ans de prison ferme pour corruption de jeunesse, Sonko est actuellement dans l’incapacité de concourir à la prochaine élection. 

Macky Sall, cependant, insiste sur le fait que cette affaire est du ressort de la justice et ne comporte aucune implication politique. En déclarant qu’il ne se présentera pas pour un troisième mandat en 2024, le président Sall a franchi un cap significatif. Il sera intéressant d’observer comment cette décision influencera le paysage politique sénégalais à l’approche des prochaines élections. Inattendue, cette histoire devra être un modèle pour d’autres dirigeants africains qui veulent s’éterniser au pouvoir.

Share This Article
Leave a comment