Insécurité dans l’est de la RDC: 55 civils tués dans un espace de 2 semaine à Beni et d’autres territoires de la province de l’Ituri

Rédaction Centrale
2 Min Read

La société civile de Mamove dans le secteur Batangi Mbau dresse un tableau sombre de la situation sécuritaire qui prévaut dans la partie Est de la République Démocratique du Congo. Cette organisation sociale dit être consternée par les massacres en répétitions dont sont victimes les populations civiles du territoire de Beni et d’autres régions de la province de l’Ituri.

Kinos Kituo président de cette structure citoyenne indique qu’en secteur Beni-Mbau 19 personnes ont été tuées, notamment 6 à Mbingi, 6 à Makamba, 4 à Mabwebwe et 3 à Mokisho. Il ajoute que 15 autres personnes ont perdu leurs vies le Samedi 12 Août dernier: 5 à Masiya, 5 à Masenze, 3 à Odi, 3 à Bayeyi, 2 à tapis rouge. Au total, 55 personnes ont été victimes des actes barbares perpétrés par les ADF dans les provinces du Nord Kivu et Ituri.

« Il y a deux semaines, des civils ont été tués sans être enterrés. Vous n’avez jamais pris de mécanismes pour l’enterrement digne de nos compatriotes. Gouvernement congolais, vous êtes censé protéger et défendre la population et mettre à la disposition de nos militaires des moyens pour qu’ils lancent les opérations dans nos entités. Nous attendons ces opérations dans ces agglomérations où l’ADF a déjà implanté ses bastions depuis 4 ans» déclare-t-il sous un ton de désolation, remettant en cause les responsabilités de l’Etat.

En réponse, la société civile appelle la population à ne plus fréquenter les milieux supposés insécurisés. En même temps, notre personne ressource demande au pouvoir central de mettre tout moyen en œuvre pour le rétablissement de l’autorité de l’État dans les agglomérations contrôlées par les hors-la-loi.

Share This Article
Leave a comment