Journée de deuil: la société civile compatit avec les victimes de bombes au Nord et Sud-Kivu

Par Élie Munike David

Rédaction Centrale
2 Min Read

Le bureau de la coordination de la société civile du Sud-Kivu a organisé ce samedi 11 mai 2024 en pleine aire, une journée de deuil pour les victimes des bombes aux camps de déplacés de Mugunga (Nord-Kivu) et de Minova (Sud-Kivu).

Lors de cette journée, plusieurs acteurs et structures religieuses ont participé à cette journée pour prier et pleurer les victimes des atrocités commises par les forces de défense rwandaise en collaboration avec les rebelles M23.

Pour la présidente de la société civile du Sud-Kivu, Me Néné Bintu, toutes les provinces devraient se solidariser avec le Nord et Sud-Kivu parce que ces 2 provinces sont à la porte de la RDC. Si on pense qu’on doit se réjouir ailleurs alors qu’à l’Est ne marche pas ça sera très grave.

« Trop c’est trop, notre unité nationale c’est notre patrimoine à léguer aux générations présentes et futures, si rien ne se fait, nous allons faire des actions des grandes envergures car nous sommes fatigués avec tout ceci »

À cette même occasion, certains acteurs ont montré leur chagrin qui cadre avec la situation actuelle de la République Démocratique du Congo, il s’agit notamment de l’insécurité, la famine et pourtant le pays a plusieurs biens, mais compte tenu de routes asphaltées, le peuple n’en profite pas. La pauvreté qui est devenue habituelle et pourtant le pays a le moyen mais cela est consommé par les leaders politiques qui ne se souviennent toujours pas aux peuples.

Signalons que les victimes des récents bombardements de Mugunga seraient inhumées ce dimanche 12 Mai dans un cimetière spécial situé à Kibati (Nyiragongo) au Nord de la ville de Goma. Un site qui servira désormais de mémorial pour toutes les victimes de la barbarie Rwandaise en RDC.

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !