Les leaders religieux s’engagent pour les droits des communautés locales : Plaidoyer pour une participation inclusive aux réformes législatives

Rédaction Centrale
3 Min Read

« Il est crucial que les chefs religieux soient impliqués dans les réformes législatives en cours en République Démocratique du Congo, car ces réformes touchent directement les droits et le bien-être des communautés locales », a déclaré le Pasteur Ibucwa Jean-Pierre, Coordonnateur National de TRAFFED asbl et Superviseur Provincial de l’IRI, chapitre du Sud-Kivu, lors d’un atelier de renforcement des capacités tenu à Bukavu ce mardi 26 juin 2024.

Cet atelier, organisé par l’Initiative pour la protection des forêts tropicales (IRI) et soutenu par le WWF, a réuni des leaders religieux du Sud-Kivu pour les informer des différentes réformes en cours dans les domaines foncier, forestier et agricole.

L’ingénieur Jean Maron Maloti Ma Songo, facilitateur de l’atelier, a mis en lumière les lacunes de la loi forestière actuelle et les avantages de sa révision. « La révision de la loi forestière permettra aux communautés locales de demander un titre de propriété sur les forêts dont ils dépendent », a-t-il expliqué.

En ce qui concerne la loi agricole, M. Maloti a évoqué le projet de révision qui vise à « favoriser l’agriculture familiale congolaise et limiter l’accès des étrangers à l’agriculture industrielle ».

Enfin, la réforme foncière en cours vise à « valoriser les terres pour garantir la sécurité alimentaire, prévenir les conflits et promouvoir la prospérité », a-t-il ajouté.

Les participants à l’atelier ont exprimé leur engagement à sensibiliser leurs communautés respectives aux enjeux des réformes en cours et à plaider pour une participation inclusive dans le processus décisionnel.

« Nous devons nous assurer que les voix des communautés locales sont entendues et prises en compte dans ces réformes », a déclaré un participant. « Il s’agit de notre avenir et de l’avenir de nos enfants ».

L’initiative interreligieuse pour la protection des forêts tropicales, IRI, soutenue par le WWF, vise à renforcer les capacités des organisations de la société civile et des communautés locales en vue d’une gestion plus équitable des ressources naturelles.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre de cet effort et constitue une étape importante pour garantir que les droits des communautés locales soient respectés dans le cadre des réformes législatives en cours en RDC.

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !