Lubero : Incursion meurtrière des ADF à Maikengu, bilan provisoire de 30 civils tués

Par Mwenge Kake

Rédaction Centrale
3 Min Read
@Mwenge Kake

Une attaque attribuée aux rebelles ADF a fait au moins 30 morts, plusieurs blessés et des maisons incendiées dans le village de Maikengu, en secteur de Bapere, territoire de Lubero au Nord-Kivu, mercredi 12 juin 2024.

Selon la société civile locale, l’attaque s’est produite vers 14 heures. Les assaillants ont ouvert le feu sur les habitants, tuant 27 personnes sur place. D’autres personnes ont été blessées et transportées vers les centres de santé de Kambau et Mambowa. Le bilan exact reste incertain, avec des sources faisant état de 30, voire 40 morts.

Appel à la mobilisation et à la vigilance

Face à cette tragédie, le président de la société civile du secteur de Bapere, Kakule Kagheni Samuel, a appelé à la mutualisation des efforts civils et militaires pour contrer les ADF. Il a également exhorté la population à la vigilance et à la résistance contre les assaillants.

L’attaque a provoqué un déplacement massif de la population des villages du secteur de Bapere vers la ville de Butembo. Les habitants restés sur place vivent dans la peur, certains passant la nuit dehors par crainte de nouvelles attaques.

Alertes ignorées ?

Macaire Sivikunula, chef du secteur de Bapere, avait déjà alerté sur la présence des ADF dans la région mardi dernier. Il avait signalé que les rebelles avaient traversé la rivière Biena pour se rendre dans le village de Mokele. Certains analystes estiment que l’attaque aurait pu être évitée si ces informations avaient été prises en compte.

« les rebelles ADF avait traversé le mardi dernier la rivière Biena pour le village Mokele dans le secteur de Bapere », a-t-il indiqué.

Appel à une meilleure protection des civils

Les événements de Maikengu mettent en évidence la nécessité d’une meilleure protection des civils dans la région. Les services de sécurité doivent redoubler d’efforts pour contrer les groupes armés et assurer la sécurité des populations.

« Nous devons mutualiser nos forces, nous ne devons pas permettre l’ennemi à entrer chez nous, nous devons nous défendre. L’ennemi est entré à Maikengu parce qu’il y avait absence des militaires. Si les militaires y était l’ennemi ne pourrait pas entrer là-bas. Et c’est pourquoi la population doit être très vigilante, nous devons contrôle les gens qui sont entrain de venir pour barrer la route à l’infiltration de l’ennemi. Nous demandons la population de renforcer la communication avec les autorités et les services de l’État, et les autorités militaires doivent voire comme renforcer les entités en effectif militaire comme Kambau, Maikengu, Bilolo, » a dit Kakule Kagheni.

A lire aussi : Nord-Kivu/Lubero : Un policier en déplacement assassiné par des inconnus en armes à Kanyabayonga

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !