Sud-Kivu : Le Consortium AFEM-SOS IJM-KJN-FPM monte au créneau pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes en politique

Par Lucien migabo

Rédaction Centrale
4 Min Read

Les quatre organisations  regroupées au sein du consortium voix et leadership des femmes au sud -kivu composé de : AFEM-SOS IJM-KJN-FPM ont haussé le ton ce jour pour exiger une implication plus accrue des femmes dans les sphères décisionnelles de la province.

Dans une déclaration conjointe rendue publique ce 25 juin 2024 à Bukavu, les membres du consortium ont déploré la persistance des inégalités flagrantes entre les hommes et les femmes en RDC, un facteur qui entrave gravement le développement humain dans le pays.

Selon les organisations signataires, ces disparités sont présentes dans tous les aspects de la vie nationale, touchant notamment les domaines politique, économique, social et culturel. Cette situation, déplorent-elles, entraîne des discriminations majeures qui freinent la mise en œuvre effective du principe de parité homme-femme.

Des instruments juridiques non pris en compte

Pour étayer leurs propos, les organisations du consortium AFEM-SOS IJM-KJN-FPM ont rappelé l’existence d’une multitude d’instruments juridiques internationaux, régionaux et nationaux qui protègent les droits des femmes et promeuvent leur égalité avec les hommes.

Parmi ces instruments, les signataires de ladite déclaration citent :

• La Déclaration universelle des droits de l’homme
• Le Protocole à la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples relatif aux droits des femmes
• La Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes
• Le Protocole d’accord de la SADC sur le genre et le développement
• La Résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies

 Une déclaration conjointe         @Lucien migabo

Ces instruments juridiques, insistent-elles, consacrent tous le principe d’égalité entre les hommes et les femmes et la RDC est tenue  de  prendre des mesures concrètes pour garantir l’effectivité de ces droits.

Un manque de volonté politique 

Malgré l’existence de ces instruments juridiques contraignants, les organisations membres du consortium déplorent le manque de volonté politique  des autorités provinciales du Sud-Kivu à concrétiser les principes d’égalité et d’autonomisation des femmes.

Elles illustrent cette situation par les faits suivants :

• Au niveau de l’assemblée provinciale du Sud-Kivu, sur un total de 48 députés, seules 5 femmes siègent, soit un maigre 10%.
• Les postes de gouverneur et de vice-gouverneur de la province sont exclusivement occupés par des hommes.

Des recommandations fortes pour un changement tangible

Face à ce constat , le consortium AFEM-SOS IJM-KJN-FPM a formulé des recommandations précises et concrètes adressées aux autorités provinciales :

Au Gouverneur de la province du Sud-Kivu

• Appliquer le principe de parité homme-femme dans la composition du prochain gouvernement provincial en nommant 50% de femmes.
• Veiller à une représentation équitable des femmes dans les cabinets ministériels en exigeant de son futur gouvernement la mise en place d’équipes paritaires.

Au Président de l’assemblée provinciale du Sud-Kivu

• Renforcer la présence des femmes au sein de l’administration de l’assemblée provinciale, y compris dans les services administratifs, les cabinets et les personnels d’appui.

Un message fort et clair : les femmes du Sud-Kivu exigent leur place !

En conclusion de leur déclaration conjointe, les organisations du consortium AFEM-SOS IJM-KJN-FPM ont lancé un message fort et clair aux autorités provinciales : il est temps de passer des paroles aux actes et de concrétiser les engagements pris en faveur de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes dans le Sud-Kivu.

Les femmes de la province, affirment-elles avec détermination, ne ménageront aucun effort pour réclamer leur place légitime dans les instances de prise de décision et contribuer ainsi au développement et à la prospérité de leur région.

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !