RDC: ce qu’il faut retenir de la loi sur le tourisme

Rédaction Centrale
3 Min Read

Le tourisme est reconnu comme un secteur économique porteur de croissance à travers le monde. Cependant, le secteur du tourisme congolais a été organisé auparavant par des dispositions légales et réglementaires disparates, ne ciblant que certains domaines.

Voilà pourquoi, pour combler cette lacune, le Gouvernement de la République, par le biais du Ministère de tutelle, a initié un projet de loi déterminant les principes fondamentaux relatifs au tourisme, en dotant ainsi le pays d’un cadre légal cohérent, régentant l’ensemble de l’activité du tourisme, pour sa promotion et son développement.

Ce texte de loi a été voté par le Parlement de la République au cours de sa session extraordinaire de janvier 2018, avant sa promulgation par le Président de la République. Ce, après avoir été suffisamment enrichi par les députés nationaux et sénateurs à travers leurs commissions Environnement, ressources naturelles et tourisme (ERNT) à l’Assemblée nationale comme au Sénat.

Cette loi vise donc la relance et le développement du secteur du tourisme congolais. A travers cette loi, l’Etat congolais réaffirme sa volonté de réhabiliter le tourisme en tant que secteur stratégique de développement, capable de contribuer à l’accroissement des ressources de l’Etat, à la création des emplois et à la lutte contre la pauvreté.

Aussi, d’intensifier la promotion du tourisme ; de renforcer la compétitivité de la destination congolaise ; et de réaffirmer la volonté et la dynamique prononcées de la décentralisation dans ce secteur.

Comme innovations, la présente loi intègre les instruments juridiques internationaux ratifiés par la République démocratique du Congo. Elle établit les liens de collaboration en matière de tourisme entre le pouvoir central et les provinces, conformément à la Constitution du 18 février 2006, telle que modifiée à ce jour, qui institue une forte décentralisation politico-administrative du pays.

Aussi, cette loi clarifie-t-elle le mode de fonctionnement du secteur du tourisme. Elle met un accent particulier sur l’aspect incitatif de l’action du pouvoir central et des provinces concernant la promotion de l’investissement et le développement du partenariat public-privé, le tourisme durable, l’accessibilité universelle et l’amélioration de l’offre touristique.

La loi sur le tourisme donne donc des orientations sur les mesures de facilitation à prendre par le Gouvernement, pour moderniser et simplifier les formalités d’entrée, de séjour et de sortie.

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !