Bukavu : Elvis Mupenda dénonce la léthargie des autorités dans la spoliation du cimetière de la Ruzizi

Rédaction Centrale
2 Min Read

Le cimetière de la Ruzizi, en commune d’Ibanda, ville de Bukavu, continue à être envahi par des maisons de certains habitants. Malgré les interpellations des défenseurs des droits humains, on observe à la profanation des tombes, la vente des parcelles sous l’œil impuissant des autorités et même sur autorisation de ces derniers.

Monsieur Elvis Mupenda, Coordonnateur Provincial de la Ligue des Jeunes Africains pour la Paix et le Développement au Sud-Kivu (LIJAPD) et Rapporteur Titulaire de la société civile Noyau Communal d’Ibanda, pense que cette situation est à la base de l’insuffisance d’espace dans ce cimetière. Pour lui, la spoliation de cet espace public est loin d’être maîtrisée.

« Depuis un temps nous avons décrié la spoliation sauvage du cimetière de la Ruzizi dans le quartier Nyalukemba, hélas après plusieurs cris d’alarme,les autorités ont passé à la délimitation, puis la suspension du Bourgmestre, malheureusement après la venue du nouveau Bourgmestre a.i nous continuons à assisté à la même situation sans aucune implication interdisant cette mauvaise pratique alors que ailleurs le cimetière c’est une musée historique », s’indigne Elvis Mupenda.

Notre source appelle l’autorité communale de s’approprier ce problème afin que des solutions idoines soient trouvé.

« La solution définitive viendra d’où alors que c’est le seul cimetière qui reste dans la ville de Bukavu ? Aujourd’hui des maisons y poussent comme les champignons sous l’inaction des autorités compétentes », s’interroge Elvis Mupenda.

 

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !