Bukavu : le renforcement de la cohésion sociale et la collaboration entre l’exécutif Provincial et l’assemblée provinciale au cœur d’un débat organisé par AFEM

Rédaction Centrale
3 Min Read

Renforcer la cohésion sociale et la collaboration entre l’exécutif Provincial et l’assemblée provinciale pour espérer au développement de la province, tel est l’objectif d’une séance d’échanges organisée par l’Association des Femmes des médias (AFEM), ce jeudi 21 Avril 2022, en la salle Célestine située en commune d’Ibanda.

À en croire les organisateurs, ce débat s’inscrit cadre du renforcement de la radio rurale pour une information impartiale à l’Est de la République Démocratique du Congo. Les participants à cette activité ont débattu la thématique ; « Quels mécanismes pour renforcer le système de collaboration entre l’exécutif et le parlement dans la province du Sud-Kivu pour le bien-être de la population ».

« En ce jour nous avons voulu que les députés échangent avec leurs représentants sur les questions de gouvernance », a déclaré Madame Éliane Polepole, chargée des programmes au sein de l’AFEM.

Éliane Polepole a souligné que l’objectif est qu’il y ait une collaboration entre les élus du peuple et les habitants.

« Nous savons qu’il y a beaucoup des problèmes dans notre province liés à la gouvernance. Et en ce jour nous n’avons discuté sur la thématique accès sur la collaboration entre l’exécutif Provincial et l’assemblée provinciale. Parce que pour qu’il y ait un développement, il faut cette collaboration entre ces deux institutions« , a-t-elle indiqué avant ajouter ;

 » Et à l’issue de ce débat, nous allons recueillir toutes les recommandations proposées par les organisations de la société civile, par les journalistes, les jeunes des mouvements citoyens. Et ces recommandations seront constituées dans un document qui va être transmis au niveau de l’exécutif parce que c débat est très intéressant », a-t-elle déclaré.

Pour madame Polepole, ces échanges vont permettre le renforcement d’une collaboration entre les députés, mais aussi le renforcement de la cohésion sociale afin d’espérer au développement.

Notre source cite différents défis qui bloquent le développement de la province notamment l’insécurité, l’insalubrité, les violations des droits humains, les phénomènes de corps sans vie, etc.

« Nous voulons que les élus puissent faire le suivi au niveau de l’exécutif pour trouver une solution à ces problèmes que connaissent les habitants du Sud-Kivu », ajoute-t-elle.

AFEM dit avoir constaté que la problématique des motions de défiance contre le gouvernement provincial a conduit à un manque de collaboration, une situation selon elle, qui impacte négativement sur les intérêts de la communauté.

Cette structure des femmes des médias se dit satisfait de la présence d’un élu provincial qui s’est exprimé sur les rôles des députés dans le renforcement de ladite collaboration.

Ont pris part à cette activité, des élus provinciaux, des analystes politiques, des spécialistes en droit public, des organisations des droits humains, certains acteurs de la société civile ainsi que des journalistes.

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !