Suspension du Préfet de Fadhili: la NDSCI demande aux parents d’exiger la restitution de leur argent

Rédaction Centrale
3 Min Read

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile (NDSCI)Kadutu se dit partiellement satisfaite par la suspension du Préfet de l’institut Fadhili telle que demandé dans leur lettre N°13/NDSCI/NC-KDT/Octobre 2022 portant dénonciation des frais exigés aux candidats malheureux de l’examen d’Etat 2022.

Dans une déclaration rendue publique ce jeudi 20 octobre 2022, cette structure par l’entremise de son président, Patrick Munguakonkwa salue cette mesure et demande à tous les parents des candidats malheureux qui avaient déjà payé les 60$ tel qu’exigé par ce préfet soient remis dans leurs droits en les restituant leur argent ou l’affecter à la première tranche de cette année scolaire.

Que le PROVED Sud-Kivu 1 continu les investigations pour dénicher tout autre préfet qui est aller à l’encontre de sa lettre les instruisant de recevoir ces candidats malheureux sans aucune exigence.Aussi, la Nouvelle Dynamique de la société civile de Kadutu se sent consternée par le fait qu’il y a beaucoup d’écoles conventionnées catholiques et protestantes qui continuent à faire payer la prime à l’école primaire et souvent sans note de perception, ce qui est un sabotage pur et simple de l’arrêté du Gouverneur de province soutenant la gratuité de l’enseignement de base.” explique-t-il.

La NDSCI Kadutu continue également de demander au Gouvernement congolais de payer tous les NU et donner une enveloppe considérable pour les frais de fonctionnement à des écoles pour éviter d’agacer les parents.

Enfin la Nouvelle Dynamique de la société civile lance un appel à tous les parents de rester en alerte maximale en dénonçant tout cas de déviation des gestionnaires d’écoles qui font payer la prime à l’école primaire et qui fixent les frais scolaires au-delà de la fourchette prise par l’arrêté du Gouverneur du Sud-Kivu. Une mission d’enquête citoyenne est à pied d’oeuvre dans toutes les écoles, surtout catholiques et protestantes de la ville de Bukavu, dont les résultats seront bientôt publiés.”annonce-t’il.

Il est à rappelé que c’est depuis le 12 octobre dernier que le Coordonnateur Communauteur des Écoles Conventionnées de la 8ème CEPAC avait décidé de suspendre pour 3 mois, le préfet de l’institut Fadhili Mulashe Kabale pour la perception illégale des frais aux candidats malheureux à l’examen d’Etat 2022.

Share This Article
1 Comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !