Luvungi : L’exclusion est un frein au développement

Rédaction Centrale
3 Min Read

Dans la localité d’Iyombe, groupement de Luvungi en territoire d’Uvira, des jeunes disent manifester pour contester la mauvaise volonté du président du Comité de Développement du Groupement (CDG) qui engage plusieurs barundi et shi dans les activités de développement par rapport aux jeunes du milieu qui s’appellent « les ayants droit ». Ils ont exprimé leur indignation le lundi 21/08/2023 au centre de Luvungi quand un jeune sous le nom de Mandutu a été tabassé par le président du CDG suite à cette question.

Selon ces jeunes, monsieur Mashanga président des jeunes du groupement et ses frères shi et barundi doivent savoir que Luvungi appartient aux originaires et ce sont eux qui ont le souci du développement de leur village natal. Ces jeunes disent manifester pour dire non à la présence des shi et barundi dans les activités de développement de leur milieu.

Ces propos sont dangereux pour la cohabitation pacifique entre les Barundi, les shi et les Bafuliru vivant dans la localité d’Iyombe, groupement de Luvungi car ils sont vecteurs de division et d’exclusion dans la quête du développement de la chefferie plaine de la Ruzizi. Dire que le développement est le seul apanage des originaires comme le pensent certains jeunes de Luvungi; cela dénote un caractère d’exclusion qui peut entraver la cohabitation pacifique et le concours de tous pour un développement harmonieux de l’entité.

Le développement ne peut jamais être tribal

Le développement ne peut avoir de connotation tribale; il est le fruit des multiples efforts venant dans tous les secteurs de la vie active.  Dire que seule une tribu s’identifiant comme originaire d’Iyombe dans le groupement de Luvungi doit apporter le développement de la localité d’Iyombe, c’est tromper l’opinion. Le développement n’a pas de tribu ni d’ethnie; il est facteur du concours de tous et cela doit faire objet d’unification de toute les couches des habitants. Toute la population vivant sur un territoire donné doit apporter sa contribution pour atteindre un idéal commun qui est le développement.

Toutes les communautés vivant dans la localité d’Iyombe, groupement de Luvungi doivent savoir que les esprits faibles ne visent que la division et pourtant en matière de développement; l’union est une force.  L’état doit sanctionner ceux qui divisent à Luvungi ou qui organisent des manifestations dans le but de propager les discours de haine.

La population quant à elle, doit tout le temps dénoncer ceux qui attisent la haine par des messages de division et d’exclusion.

A lire : Kalehe : Les partis politiques sont d’envergure nationale et ne doivent être réduits aux communautés tribales

Share This Article
21 Comments
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !