Bombardements d’un camp des déplacés à Goma par la coalition M23-AFC-RDF: 14 morts et 35 blessés, bilan évolutif revu à la hausse

Par Prehoub Urprus

Rédaction Centrale
2 Min Read

14 morts et 35 blessés ; c’est le bilan toujours provisoire et évolutif des bombardements des terroristes de la coalition M23-AFC-RDF, survenus le vendredi 03 mai 2024, sur le camp des déplacés de Lushagala, situé au quartier Mugunga, à l’ouest de la ville de Goma.

Ces chiffres ont été donnés ce samedi 04 mai par le gouverneur militaire à l’intérim de la province du Nord-Kivu. Le général-major Cirimwami Nkuba Peter, sur un ton de détresse, condamne ces actes, qui constituent des crimes de guerre contre l’humanité.

«Le pays est agressé par les terroristes. Et le terrorisme a comme pilier principal, la terreur. Comme d’habitude, dans les actions des terroristes ; le Rwanda et leurs supplétifs M23, ont lancé hier une dizaine des bombes sur les camps de Lushagala et CEPAC à Mugunga. C’est déplorable! C’est un crime de guerre, parce que, ce sont des populations déplacées qui viennent des zones sous l’emprise de l’ennemi, qui sont venues se réfugier dans des milieux sécurisés. Curieusement, elles sont victimes de la barbarie des agresseurs», a déclaré l’autorité provinciale.

Et d’ajouter: «nous déplorons le bilan qui peut évoluer dans les heures qui suivent. Mais pour l’instant, nous avons 14 morts et 35 blessés. En grand nombre, ce sont des enfants et des femmes. Nous condamnons fermement ces actions barbares qu’on mène sur les populations innocentes.»

Enfin, le gouverneur militaire du Nord-Kivu a indiqué que les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) sous l’égide du Commandant Suprême, Félix Antoine Tshisekedi, réfléchissent sur des mesures idoines à mettre en œuvre, pour permettre de mettre un terme à la barbarie rwandaise sur le sol congolais.

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !