Sud-Kivu : Samuel Byamungo, un jeune leader à la tête du collège provincial des Étudiants

Rédaction Centrale
4 Min Read

Etudiant en terminale à la faculté de droit de l’Université Libre de Grands Lacs (ULGL), Byamungo Kazimiri Samuel a été élu porte-parole des Étudiants du Sud-Kivu, depuis le 9 du mois de Juin.

Mais, qui est-il vraiment ?
Il effectue ses études secondaires à l’Institut Bulege, dans le territoire d’Idjwi Nord.

Un leader, un homme de transparence et rassembleur de tous les étudiants.

Élu dans un contexte très tendu à la suite d’une cacophonie qui régnait entre ses pairs porte-paroles, Byamungo Samuel a su prêcher l’unité et convaincre ces derniers à travailler ensemble.

« Il faut d’abord rappeler que nous avons hérité d’un collège divisé et déchirer. Auparavant, il y avait 3 collèges. Nous avons réussi à réunir tous les étudiants pour défendre notre intérêt commun. J’ai fais lors de la campagne le tour de 8 territoires et 4 villes avec un message d’union de tous les étudiants. Parce qu’avant, nos prédécesseurs disaient qu’il y avait un collège des étudiants de la ville et celui de territoires. Il y a également la transparence, quand il y a une information tous les collègues sont toujours au courant au moment opportun. Ces stratégies nos prédécesseurs n’en avaient pas », explique-t-il ce vendredi 2 septembre à JuaRDC lors d’un entretien.

L’étudiant ne pèse pas zéro

Pour le nouveau Porte-parole, l’étudiant qui était jadis considéré comme la personne la mieux informée a perdu sa valeur et est devenu facile à être manipulé par les politiciens.

« Au fur et à mesure, les étudiants ont été divisés par les politiciens. on a alors compris que les étudiants ont perdu leurs places dans la crème intellectuelle du pays. Nous sommes l’avenir d’aujourd’hui, pas de demain. L’étudiant ne pèse pas zéro, parce qu’il sait quand même analyser des choses et voir qu’ici ça ne va pas. Nous ne sommes pas la seulement pour critiquer mais également proposer de pistes de solutions aux dirigeants pour voir comment le pays peut changer. » explique-t-il.

Le Collège provincial a pour une fois une adresse fixe

Grâce à plusieurs de ses démarches aux différents partenaires, Samuel Byamungo est parvenu à obtenir un bureau de travail pour son comité.

« C’était anormal qu’une structure regorgeant plus de 40000 étudiants fonctionne sans bureau. Nous avons déjà acquis également des équipements. Nous allons l’inaugurer la semaine prochaine. »

Les différentes réalisations

Après son élection, le nouveau collège des étudiants sous le leadership de son représentant est parvenu à organiser des marches de soutien aux FARDC, les élections de porte-parole territoriaux, entrepris de démarches avec ses partenaires pour la formation de certains étudiants.

« Nous avons déposé auprès de la nouvelle chef de bureau de la Monusco. On a demandé si on peut doter les brigades d’une tenue uniforme et a promis d’y réfléchir. Également on a demandé aux autorités la formation de brigadiers mais suite à la lenteur, nous avons instruit le commandant de brigade d’entamer de formations. Trois territoires en ont déjà bénéficié dont Kabare, Uvira et Kalehe et bientôt Walungu. Nous avons lancé une campagne de collecte de fonds dans les 88 institutions du Sud-Kivu reconnues par le ministère de l’ESU. On a réussi à récolter 948 dollars et nous avons achetés avec de vivres et non vivres et les ont amené à Goma aux blessées de guerre. »

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !