Sud-Kivu : la Monusco remet au Ministère des transports un équipement d’identification des Motocyclistes

Rédaction Centrale
4 Min Read
La Cheffe de Bureau de la Monusco Sud-Kivu avec le Ministre provincial des Transports.

La MONUSCO a procédé, ce mercredi 11 janvier 2023 dans la ville de Bukavu, à la remise d’un équipement d’identification des Motocyclistes au Ministère provincial des Transports, Communication et Tourisme.

C’était lors d’une formation du noyau de sensibilisation des Motocyclistes sur l’alerte précoce et outils de protection des civils en vue de leur implication effective dans l’amélioration de la situation sécuritaire dans la ville de Bukavu et dans d’autres milieux où s’étendent leurs activités.

Elle s’est déroulée en la salle de l’hôtel Delocia, en commune d’Ibanda, dans la ville de Bukavu, Chef-lieu de la province du Sud-Kivu.

Durant cette formation, différentes interventions ont été données notamment les menaces de sécurité et protection des civils : sur quoi alerter, pourquoi alerter, qui alerter, comment alerter. Également sur la collaboration entre Motocyclistes et la Monusco, le mécanisme d’alerte « Jicho kwa Jicho » présenté par Jackson Kalimba, du bureau urbain de la Société Civile. Une nécessité de l’identification des Motocyclistes par le Directeur de Cabinet du Ministre provincial de l’intérieur, et comment capitaliser le SAP dans le noyau de sensibilisation par la Protection civile.

Prenant la parole lors de la réception de cet équipement, le Ministre provincial de Transports, Alimasi Milumbi Mathieu, fait savoir que son secteur veut augmenter les alertes pour diminuer les menaces.

Il salue le geste qu’il qualifie très considérable de la part de la MONUSCO.

« Nous saluons le geste très considérable de la Monusco. C’est un accompagnement qui cadre avec la sécurité. Notre Ministère de transports et voie de communication travaille en partenariat avec les motos cyclistes, il y a de cela une année qu’on a lancé l’identification ensemble. Les motos Cyclistes partout où ils passent peuvent amener les informations faisant état d’insécurité dans les endroits où ils passent. Voilà la raison pour laquelle le gouvernement provincial avait initié l’activité d’identifier les motos cyclistes a leurs donnant les cartes pour les distinguer avec d’autres personnes. Nous voulons augmenter les alertes pour diminuer les menaces.« explique-t-il.

Pour sa part, Cirhuza Boss, président de la Synergie des Motocyclistes du Sud-Kivu, laisse entendre que sa structure est engagé à accompagner le gouvernement car la sécurité est une affaire de tous.

« Ça fait un temps que nous avons su que notre metier est infiltré par des étrangers c’est-à-dire des malfrats qui se transforment en motards. On a jugé bon de passer par l’identification de nos membres, pour savoir qui est véritablement motard et qui ne l’est pas. Nous sommes engagés d’accompagner le gouvernement et aussi les associations. Nous demandons également à la population de nous accompagner car c’est une affaire de tous. La sécurité, ça engage tout le monde. Si nous sommes tous identifié, nous pouvons diminuer les malfrats dans notre secteur. »

Disons que c’est la Chef de Bureau de la Monusco Bukavu Madame Cécilia Piazza qui a procédé à la remise de cet équipement au Ministère de Transports.

Lire aussi: Bukavu : Réinstallation du bourgmestre de Bagira et son adjoint !

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !