Nord-Kivu: les rebelles du M23 s’emparent des nouveaux villages de Masisi malgré l’appel à la cessation des hostilités

Rédaction Centrale
2 Min Read
Les rebelles du M23

Des hostilités entre l’armée congolaise et la rébellion du mouvement du 23 mars  ont repris depuis le matin de ce lundi 06 février 2023 dans le territoire de Masisi, au Nord-Kivu. Ceci en violation des résolutions du vingtième sommet extraordinaire des Chefs d’États membres de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC).

Nos sources indiquent qu’au cours de ces combats, deux villages sont passés sous-contrôle des M23. Il s’agit notamment de Kalake et Tuonane, deux villages situés à quelques kilomètres au nord de la ville de Goma.

Cependant, des alertes parvenues à la rédaction de JUARDC.Info disent que ces terroristes veulent déborder à l’ouest de la ville de Goma pour couper la route Goma-Sake.

 «Plusieurs éléments RDF sont arrivés en provenance du Rwanda en passant par Bwiza et Kibumba. Un autre front est ouvert à Kausa» apprend-on.

Toutefois, le mouvement rebelle du 23 mars soutenu par le pouvoir de Kigali a désobéi aux issues des présidents des pays membres de l’EAC appelant à la cessation des hostilités entre les deux parties en conflit.

Il sied de préciser que la force régionale de l’EAC présente à Kibumba et Rumangabo n’a jamais lancé des offensives contre les M23. Plusieurs analystes qui jugent cette force inutile et touriste exige son retrait sur le territoire congolais.

Malgré tout, la Communauté de l’Afrique de l’Est a demandé à la RDC de faciliter la poursuite du déploiement des autres militaires de la force régionale sur son territoire. C’est entre autre les militaires sud-soudanais qui doivent joindre les kenyans, burundais et ougandais dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !