Sud-Kivu: la Fondation Pélagie Muhigirwa sensibilise sur l’autonomisation de la femme et lutte contre les VBG à Kabare

Rédaction Centrale
3 Min Read

Dans le cadre du projet voix et leadership des femmes financé par les affaires mondiales Canada exécuté par le centre carter en partenariat avec le consortium AFM, KJN,FPM, SOS/IJM, et KJN, la Fondation Pélagie Muhigirwa a effectué une mission de sensibilisation à travers une tribune d’expression populaire ce vendredi 16 juin 2023 dans le territoire de Kabare en sensibilisant les femmes et la communauté sur les violences domestiques ainsi que la participation de la femme dans les postes de prise de décision.

Sous le thème « Violences domestiques comme conséquence du droit économique, culturel et social comme une voie efficace pour lutter contre les vbg», les membres de cette fondation ainsi que les participants venus des différents villages et sous-villages qui composent le territoire de Kabare au Sud-Kivu, ont discuté sur les questions dont les réponses apporteront un changement positif dans la communauté.

Madame Sifa Bijoux, chargée des programmes au sein de la Fondation Pélagie Muhigirwa et point focal du projet a expliqué que l’objectif principal de cette sensibilisation est de réduire le taux des violences domestiques et donner à la femme la possibilité d’intégrer les instances de prise de décisions. «Nous avons constaté que les femmes sont enfermées et ont peur de parler devant les hommes. C’est pourquoi nous sommes venus faire cette sensibilisation afin que les femmes sachent que leurs voix sont importantes dans la communauté » a-t-elle souligné.

Cette mission est une satisfaction de la part des participants concernés. Les cadres de base et acteurs communautaires montrent que les actions menées par la Fondation Pélagie Muhigirwa sont totalement logiques car elles contribuent non seulement au développement de leurs villages mais aussi sur toute l’étendue de la province du Sud-Kivu.

«Je loue ces initiatives que la Fondation Pélagie Muhigirwa apporte dans nos villages car elles font partie du développement de nos communautés. Que nos sous-villages de Nyakaralaga, Kamakombe et Buriliko soient en mesure d’appliquer tous ces enseignements pour un changement positif » indique Baguma Zihire Jean chef du sous-village de Nyakaraga et représentant de Kamakombe.

À la fin de cette activité de ce jour, les femmes ont prix conscience de se proposer cheffes dix maisons (Nyumba kumi) dans leurs villages respectifs.

A lire aussi: Sud-Kivu : La Fondation Pélagie Muhigirwa sensibilise sur l’autonomisation de la femme et lutte contre les Violences domestiques à Kabare/Bugushu

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !