Cacophonie politique au Sud-Kivu : l’Assemblée provinciale tranche

Rédaction Centrale
2 Min Read

 « Il va donc sans dire que la décision du gouvernement provincial du Sud-Kivu est du reste devenue définitive depuis le 03 décembre 2021, soit 24 heures après le vote ». C’est par cette déclaration que le bureau définitif de l’assemblée provinciale du Sud-Kivu éclaire l’opinion tant provinciale que nationale sur une cacophonie politique observée en province

Lors d’un point de presse ténu mardi 07 décembre 2021, au cabinet du rapporteur de l’assemblée provinciale, Amani Kamanda Jacques, l’organe délibérant a précisé que conformément à la loi, le vice-gouverneur assume l’intérim du gouvernement provincial du Sud-Kivu.

« En conclusion, nous tenons à informer l’opinion tant provinciale que nationale que la notification n’est qu’un simple formalité d’usage et dont suspension n’altère en rien les effets de la motion de censure votée par la plénière en date du 2 décembre 2021 », a précisé le député Amani Kamanda Jacques.

Le Bureau définitif de l’assemblée provinciale invite le conseil supérieur de la magistrature de sanctionner les juges et le Magistrats qui, selon lui, s’éloignent de la loi pour créer des imbroglios en province.

Il invite le vice ministre et ministre de l’intérieur de prendre des dispositions urgentes pour mettre fin à une cacophonie qui serait entretenue par le gouverneur déchu Théo Ngwabidje.

Par Bernadin Murhabazi Matabaro

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !