Bukavu : La NDSCI dénonce l’érection des barrières illégales à Bagira

Rédaction Centrale
2 Min Read

C’est depuis décembre 2021 que des militaires FARDC ont érigé une barrière sur avenue Rugondo, au quartier Mulwa, en commune de Bagira, renseigne la Nouvelle Dynamique de la Société Civile (NDSCI). Dans une déclaration rendue publique et une copie parvenue à Juardc.info, cette structure citoyenne dénonce la présence de cette barrière et exige sa suppression sans condition.

Dans cette déclaration rendue publique le lundi 3 janvier 2022 et signée par Monsieur Wilfried Habamungu, Porte-parole provincial adjoint de la NDSCI Sud-Kivu, cette barrière est à la base des plusieurs tracasseries à l’égard des passagers en provenance de Kabare.

« Ces derniers exigent aux passagers une somme allant entre 500 et 1000fc pour traverser la barrière. De même les personnes Femmes et hommes en Provence de kabare qui transportent leurs marchandises ( canne à sucre, braise, choux, stick d’arbres…) et qui les uns exercent leur commerce dans le marché Lwakabirhi sont aussi obligés de laisser une partie de leur marchandise et ou payer une somme d’argent à ces militaires lorsqu’ils sont de passage », lit-on dans cette déclaration.

A en croire la NDSCI, les victimes de ces tracasseries s’indignent de cette énième taxe instaurée par des FARDC sur leur chemin, pourtant ils payent la taxe dans leurs marchés respectifs. Ces victimes dénoncent le silence des autorités dans cette affaire.

Wilfried Habamungu indique que la même situation s’observe à Kazingo, sur la route place de l’indépendance-kavumo, où des militaires se servent de la demande de carte d’électeur pour tracasser les passagers.

« La Nouvelle Dynamique de la société civile dénonce avec toutes énergie ces tracasseries militaires observées et causées par ces différentes barrières érigées dans la ville de Bukavu et dans la province du sud- kivu. La NDSCI demande aux autorités militaires particulièrement au Général de la trente-troisième région militaire d’interdire ce genre de comportement aux militaires car, au lieu de sécuriser les passagers ils les insécurisent », déclare la NDSCI.

Par Bernardin Matabaro

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !