RDC : Des acteurs politiques membres de l’opposition expriment leur crainte relative aux élections de 2023

Rédaction Centrale
2 Min Read

Des acteurs politiques issus de l’opposition républicaine exigent au gouvernement congolais de doter à la centrale électorale tous les outils nécessaires, pour faciliter cette institution d’appuis à la démocratie d’organiser des élections crédibles et apaisées en 2023.

Ces derniers disent craindre un probable glissement des élections en 2023 en RDC, car selon eux, aucun signal ne montre d’une manière concrète, que le régime actuel a le souci d’organiser des élections dans le respect du délai constitutionnel.

Pour eux, dès lors que tous les membres de la commission électorale indépendante (CENI) sont déjà installés, il revient au gouvernement de leur doter les moyens nécessaires.

Ils citent par exemple, l’ouverture d’un compte bancaire par le gouvernement congolais, où sera logé l’argent mobilisé pour le processus électoral; la logistique adéquate, et la mise en place d’une loi électorale pour leur permettre de réviser le fichier électoral, pour ne citer que cela.

Ces acteurs politiques soutiennent cette hypothèse, par le fait que le régime en place a peur d’aller aux élections faute du bilan.

Pendant ce temps, ils demandent au peuple congolais étant souverain primaire, de demeurer en alerte maximale, afin de faire échec à un ou groupe d’individus qui s’aventurieraient à opter pour les glissements des élections dans le délai prévu par la constitution en 2023.

À noter que lors de l’ouverture de la session de mars ce mardi 15, le président de l’assemblée nationale, Christophe Mboso, évoquant la question relative au processus électoral ,a indiqué que les contraintes sécuritaire , financière et technique risquent de porter un coup au calendrier électoral.

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !