RDC : 83 enfants séparés par les conflits armés enfin réunis avec leurs proches par le CICR

Rédaction Centrale
4 Min Read

Au total 83 enfants, âgés de 5 à 19 ans, ont été réunifiés avec leurs familles les 6, 7 et 8 juillet en République démocratique du Congo (RDC) par le Comité International de la Croix-Rouge (CICR).

Selon un communiqué de presse rendu public le 8 juillet 2022 par le CICR, ces enfants qui ont été séparés par les conflits armés et les violences dans le sud-est de la RDC, parfois depuis plus de 3 ans, ont retrouvé leurs proches grâce au travail du CICR, mené en coordination avec la Croix-Rouge locale (CRRDC).

Photo crédit Jonathan Busasi CICR
Photo crédit Jonathan Busasi CICR

Le CICR renseigne que tout a commencé par les activités d’identification lancées entre 2019 et 2021. Cette organisation internationale de défense des droits humains indique qu’elle a connu des difficultés dans ces processus notamment le manque d’information et de l’absence d’adresse pour localiser les familles, et de difficultés d’accès à certaines zones de recherche en raison de contraintes logistiques ou sécuritaires.

« C’est un vrai soulagement pour toutes ces familles qui attendaient désespérément le retour de leurs enfants dont ils avaient perdu la trace en raison des violences », a déclaré Maya El Hage, cheffe de la sous-délégation du CICR à Kalemie.

Notre source souligne que onze rotations de l’avion du CICR ont été nécessaires pour ramener les enfants auprès de leurs proches, dans des villes des provinces du Tanganyika, du Haut-Katanga, du Nord-Kivu, du Kasaï-Oriental ainsi qu’à Kinshasa. C’est dans la ville de Manono que l’opération a été la plus marquante, avec 53 familles qui ont ainsi pu être réunies.

« Réunir les familles séparées par les conflits armés et la violence est au cœur du mandat du CICR. C’est une tâche essentielle, un travail de longue haleine et absolument indispensable car il permet d’apporter des réponses à toutes ces personnes qui vivent dans l’angoisse », a ajouté Florence Anselmo, cheffe de l’Agence Centrale de Recherches du CICR.

Photo crédit Jonathan Busasi CICR
Photo crédit Jonathan Busasi CICR

Pour rappel, c’est depuis le début de l’année que le CICR dénombre plusieurs centaines de cas d’enfants séparés de leurs familles à la suite des conflits et violences principalement dans l’est du pays. Le CICR signale un nombre en forte augmentation notamment au Nord-Kivu en raison du regain de violence dans le territoire de Rutshuru.

Pour venir en aide aux familles, le CICR et la Croix-Rouge de la RD Congo ont mis en place un dispositif offrant la possibilité aux personnes déplacées et séparées de leurs proches de les contacter.

« Tous ces efforts ont permis de réunir près de 200 enfants originaires de RDC avec leurs familles ces six derniers mois et plus de 2 500 de 2017 à 2021« , conclut le CICR.

À lire : Sud-Kivu : le CICR assiste plus de 20 000 déplacés en cash et des houes dans les moyens plateaux d’Uvira

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !