Sud-Kivu : un policier et des civils pris en otage par la coalition Twirwaneho-Makanika à Minembwe

Rédaction Centrale
2 Min Read

La Coalition armée Twirwaneho-Makanika a pris en otage un policier et certains paisibles citoyens, et qui sont pour le moment séquestrer à la hauteur de la localité de Rutigita, située dans la partie sud-ouest de Minembwe, en groupement Basimunyaka sud,au secteur de Lulenge, dans le territoire de Fizi, au Sud-Kivu .

Dans un communiqué officiel ce dimanche 2 octobre, l’armée fait savoir que ces otages subissent des traumatismes et traitements inhumains à outrance, pour la simple raison de leur intégrité patriotique, refusant la participation aux activités belligérantes.

« le commandement de la Douzième de Réaction Rapide basée à Minembwe porte à la connaissance de l’opinion tant nationale qu’internationale son profond mécontentement face aux actes inciviques en répétition dans l’exercice hostile du groupe armé coalisé TWIRWANEHO-MAKANIKA, qui handicapent de plus en plus l’autorité de l’état congolais dans le haut-plateau. En outre, l’opinion est sans oublier de l’événement malheureux de l’attaque par ruse survenu à la date du 30 septembre dernier, ayant occasionné la mort d’un militaire de la MONUSCO du contingent Palistanais toujours par ce même groupe armé. À noter que ces otages subissent des traumatismes et traitements inhumains à outrance, pour la simple raison de leur intégrité patriotique, refusant la participation aux activités belligérantes, et aussi le fait d’envoyer leurs enfants étudier ailleurs de Minembwe. »explique le lieutenant Meya Gbe Jérémie, Porte-parole de la Douzième Brigade de Réaction Rapide.

Le commandement de la Douzième Brigade de Réaction Rapide conjointement avec la MONUSCO disent par ailleurs lancer des patrouilles de combat dans la zone en vue de faire face aux belligérants.

« Étant donné que la vive et régulière forces restent à l’armée, le commandement de la Douzième Brigade de Réaction Rapide exige le relaxement immédiat et sans condition des otages avant que la tempête arrive. » averti les FARDC.

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !