Sud-Kivu: l’Assemblée provinciale condamne l’agression de son vice-président

Rédaction Centrale
2 Min Read
Gouvernement Ngwabidje et Asspro, photo crédit Labeur.Info

L’Assemblée provinciale du Sud-Kivu dit condamner ce qu’elle qualifie d’agression et brutalité orchestrées contre son vice-président Yabe Ntayitunda, par des personnes qui se réclamaient être contre la motion mercredi 23 novembre 2022, à Bukavu.

Elle l’a fait savoir par le biais de son rapporteur Kamanda Jacques, lors d’une conférence de presse organisée ce jeudi 24 novembre 2022, à l’hôtel Ruzizi, à Nguba.

Kamanda Jacques est revenu également sur les plénières organisées ce même jour notamment sur la motion contre le bureau et celle contre l’autorité provinciale.

« Nous avons été entendu en plénière, nous avons présenté nos moyens de défense et les collègues députés nous ont renouvelé leur confiance. C’est qui restait était que le bureau d’âge nous remette le bâton de commandement et c’est ce qui a été fait. » explique-t-il avant de poursuivre :

« Le gouvernement Ngwabidje est réputé démissionnaire, elle a 48 heures pour déposer sa démission au président de la république. Le gouverneur Théo Ngwabidje sera notifié incessamment. J’ai été menacé d’être brûlé dans ma voiture mais je suis venu », a-t-il déclaré.

Disons que cette condamnation intervient tant d’autres. C’est notamment celles du bureau de coordination de la société civile et du barreau des avocats du Sud-Kivu qui ont même saisi le Président de la République publique.

À lire : Sud-kivu : aggression du vice-président de l’Asspro, le barreau des avocats exige des enquêtes pour dénicher les auteurs

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !