Sud-Kivu : les cris d’un ancien combattant à la retraite depuis 1980

Rédaction Centrale
3 Min Read

1269 retraités anciens combattants, y compris les veuves et orphelins, en province du Sud-Kivu, à l’Est de la République Démocratique du Congo, vivent dans des conditions difficiles. Ils l’ont fait savoir à l’occasion de journée des martyrs de l’indépendance, célébrée le 4 janvier 2022.

Dans un entretien avec le premier sergent Major, Bafakulera Nandaka, Président provincial des anciens combattants, celui-ci a raconté le sort des anciens combattants de leur accession à la retraite jusqu’à nos jours.

« Mon premier souvenir date de ma retraite le 30 juin 1980, L’État m’a retraité parce que j’avais déjà beaucoup travailler pour le pays et il était temps pour moi d’aller me reposer, » a-t-il déclaré.

 

Le premier sergent major, Bafakulera, regrette les conditions de vie leurs réservées par le Gouvernement Congolais après avoir rendu des loyaux services à la nation.

« Malheureusement jusqu’à ce jour notre prise en charge est vraiment médiocre. Dans le bureau où je le retrouve à la division des anciens combattants, les veuves, orphelins et militaires jusqu’au grade du colonel full, nous touchons 9000 Francs Congolais. Ce qui n’est même pas équivalent à 5$ », s’indigne-t-il.

Un ancien combattant, un héro vivant?

Après l’armée devrait commencer une nouvelle vie de bonheur et de repos, espérait Bafakulera. Il estime que la situation dans laquelle les anciens combattants et leurs dépendants n’est pas appropriée.

« Je pense que les gens qui ont longtemps travailler pour le pays doivent manger, se vêtir, trouver de logement. Nous ne sommes pas morts sur le champ de bataille, mais aujourd’hui nous mourons de fin, par manque d’accès aux soins de santé », estime-t-il.

Un service rendu pour un salaire de misère

Notre source parle d’un salaire de 9000Fc à toutes les catégories confondues des anciens combattants depuis plusieurs années. Pour lui c’est un remplissage des formalités car, cette somme ne peut pas subvenir à aucun de leurs besoins.

« Nous touchons 9000fc tous les anciens combattants sans distinction. C’est à dire même ceux de 1940-1945, jusqu’au grade du colonel c’est 90 Francs Congolais. Pas 90 000 FC, mais c’est 9000 Fc », déplore Bafakulera.

Notre source plaide pour l’amélioration des conditions de vie sociale des anciens combattants et leurs dépendants. Il demande aux autorités compétentes s’investir afin que ces vaillants anciens combattants trouvent une vie acceptable.

« Nous nous demandons au gouvernement de majorer notre pension même à 200 USD. Parce qu’au moins cette somme peut par exemple payer le loyer, assurer tant soit peu l’alimentation pendant un moment ».

Par Bernardin Murhabazi Matabaro

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !