Attaque d’un convoi des écogardes dans le Lubero : la RCVVi dénonce l’insouciance des autorités du PNVi dans la question sécuritaire de ses agents

Rédaction Centrale
3 Min Read

Des hommes armés assimilés aux maï-maï ont tendu jeudi 18 mai 2023 à Kivangu dans le territoire de Lubero une embuscade contre un convoi des agents du Parc National des Virunga. La direction provinciale de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature au Nord-Kivu présente un bilan humain lourd de quatre morts dont trois éco-gardes et un technicien, ainsi que six blessés. Il sied de préciser que ce convoi des techniciens affectés dans les projets de développement mis en œuvre au profit des populations était escorté par des éco-gardes du PNVi.

Réagissant à cette attaque, dans une lettre ouverte adressée à Emmanuel De Merode chef de site PNVi, la Radio Communautaire la Voix des Virunga dénonce l’insouciance des autorités de ce patrimoine mondial dans la gestion de la sécurité des agents de l’ICCN au Nord-Kivu. Cet organe médiatique de droits de l’homme et environnement indique que dans le lot des renseignements à sa possession sur cet incident, figurent certains belliqueux de agents de l’ICCN qui prennent à la légère la sécurité des éco-gardes et la situation sécuritaire de la province du Nord-Kivu ainsi qu’une grande négligence qui réside au sein de la cellule de sécurité, renseignement et d’enquête du PNVi.

«Monsieur le Directeur, cette cellule incapable d’identifier un assaillant en l’assimilant par des tâtonnements en quoi est-elle importante aux côtés des éco-gardes ? Un commandant qui ne sait pas adapter un véhicule de sécurité est-il encore à la hauteur ? Cet engin V60 bien coffré est-il vraiment pour une escorte en situation du Nord-Kivu ? Finalement il semble qu’il y a une légèreté parceque peut-être aucun de vos frères ne tombe sur ces embuscades» peut-on lire dans cette correspondance qui porte la signature de Aimable Gafurura coordonnateur de cette organisation.

Pour sa part, la société civile de Lubero condamne cette embuscade orchestrée à l’endroit des éco-gardes de l’ICCN. Dans une déclaration, son président appelle les membres des groupes armés à s’abstenir des actes de criminalité à l’endroit des agents de développement innocent. Celui-ci lance un cri de détresse aux autorités compétentes pour la nécessité de rétablir la sécurité dans le territoire de Lubero.

De même, la direction provinciale de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature au Nord-Kivu, alerte les autorités tant nationales que locales sur le risque sécuritaire que courent les projets mis en oeuvre au profit des communautés à la suite de l’activisme des groupes armés et appelle à l’ouverture d’une enquête afin que les auteurs de cet acte soient traduits devant la justice pour qu’ils répondent de leurs actes.

Share This Article
Leave a comment
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !