Uvira : Stop aux violences et à la manipulation des jeunes dans la chefferie Plaine de la Ruzizi

Rédaction Centrale
3 Min Read

Dans une manifestation du 13 juillet 2023 à Bwegera dans la plaine de la Ruzizi, des jeunes contestaient contre le dualisme du pouvoir dans la chefferie plaine de la Ruzizi, groupement de Kakamba, village de Bwegera ; une manifestation qui a opposée des jeunes Bafuliru aux Barundi de cette entité et qui a conduit malheureusement à la mort des jeunes Bafuliru.

L’un des manifestants a qualifié les Barundi comme un danger pour la communauté des Bafuliru « parce qu’ils sont des animaux féroces et des malfaiteurs qui ont pour objectifs d’exterminer les Bafuliru ».

« Les barundi ne sont pas nos frères, ils sont des étrangers » Cela intervient après la tentative de justice populaire contre le chef des Barundi qui allait faire payer l’impôt dans un marché de la place, le 12 Juillet 2023.

Tout en condamnant le meurtre de ces jeunes, ces propos sont dangereux dans la mesure où ils peuvent facilement conduire à des violences de masse qui malheureusement exposent les vies des populations dans cette partie du territoire d’Uvira.

Tuer ou encore traiter les autres d’animaux frise la cohabitation pacifique entre les deux communautés et peut les plonger dans un cycle de violences interminables. Si nous n’arrêtons pas ces pratiques d’incitation à la violence, de déshumanisation et d’appel aux violences, nous courons constamment les risques d’enregistrer des morts.

La population de la chefferie Plaine de la Ruzizi en particulier et celle de la province du Sud-Kivu en général doit apprendre à boycotter tout leader qui appellera à la violence. Il est également important de promouvoir la cohabitation pacifique, l’unité et le renforcement des liens sociaux à travers des échanges économiques et culturels. Il est également de notre devoir de barrer la route à tout leader qui déshumanise les autres.

Les autorités doivent également assurer la sécurité de tout le monde et surtout punir ceux qui tuent, manipulent les jeunes ou qui font recours aux discours de haine et de déshumanisation dans la chefferie Plaine de la Ruzizi

A lire : Halt aux discours de haine, oui à la cohabitation pacifique entre peuples des pays des Grands Lacs 

Share This Article
15 Comments
×

Besoin d'informations ou de publicité ? Jua RDC à votre service !

× Contactez-nous !